FacebookTwitterBlogPinterest

PHPA

Anne Kathrin Greiner — 2010.03

Anne Kathrin Greiner

TIL WHERE DOES MY LIFE REACH (WOMAN IN LOVE)

C’est ma fenêtre. Tout à l’heure. J’ai tellement doucement réveillé. J’ai pensé que je pouvait flotter. Quelle est la portée de ma main la vie, et où la nuit commence. Je ne pouvais croire que tout était encore tout autour de moi; transparent comme un cristal profondeurs, sombre, muet. Je pourrais même garder les étoiles en moi, si immense mon coeur me semble; si volontiers il le laisser partir à nouveau.Peut-être que je commence à aimer, peut-être à tenir.Comme quelque chose d’étrange, insoupçonnée de, mon sort regarde maintenant vers moi. Pour quoi, alors, je suis allongé sous cette infinitude, exsudant parfum comme un pré, balançait de cette façon et que, criant et effrayé que quelqu’un entendra l’appel, et destinée à disparaître à l’intérieur une autre vie.

Hôtel Jardin de l’Odéon
Mars 2010

 

Portfolio

English Version