FacebookTwitterBlogPinterest

PHPA

Pedro Marzorati - 06.2007

Pedro Marzorati

PHOTOGRAPHIE AUTOMATIQUE

A André Breton et Jorge Luis Borges

Ce soir j’ai suivi mes pas et le froid s’est emparé du moi.

Vous avez de la chance Monsieur, la chambre de l’hôtel est libre ce soir, prenez le couloir.
Au bout du couloir, je tourne à droite dans un autre couloir, qui donne dans un autre couloir, qui donne dans d’autres couloirs.
Troublé par ce labyrinthe imprévu, je m’arrête.
La chambre est là.
Je me couche.
Dans mon rêve, je vois une porte qui donne dans un couloir qui donne dans des couloirs mais l’hôtel n’est plus le même. J’ai vu défile l’espoir, la révolte, la passion et les doutes des gens qui ont sommeillé ici.

Le téléphone sonne et le réceptionniste me demande de libérer la chambre. Je reprends le couloir pour…. continuer ……à ……..parcourir …le Temps…. comme un fantôme désormais.

Pedro Marzorati

Hôtel des Grands Hommes
Juin 2007 

Portfolio

English Version