Yves Rénier avait confié ses ressentis au sujet de l’arrêt de Commissaire Moulin avant son décès. Une expulsion que le défunt acteur qualifie de « malpropre ». On fait le point pour vous à travers cet article !

Deux ans après la suspension inattendue de Commissaire Moulin, Yves Rénier avait haussé le ton contre TF1. À l’époque, le comédien avait dénoncé la chaîne privée de l’avoir viré « comme un malpropre ». En effet, il devait encore réaliser un tournage lorsqu’il avait été brutalement rabroué par Takis Candilis, alors responsable des fictions.

Un licenciement difficile à digérer

Yves Rénier laisse de nombreux souvenirs derrière lui ! Pour les plus jeunes, le regretté acteur restera à jamais l’icône emblématique du feuilleton Commissaire Moulin. La série à succès lancée dans les années 70 avait été produite par Paul Andréola et Claude Boissol. Puis en 1982, avec la complicité de plusieurs écrivains de romans policiers à l’instar de Georges Moréas, l’acolyte de Jean-Luc Reichmann va donner un nouveau souffle à la fiction.

Depuis, elle a pris l’intitulé : « Commissaire Moulin, police judiciaire ». Les fidèles téléspectateurs de La Une auront alors l’occasion de la visionner de 1989 à 2008. Mais la chaîne décide brutalement de suspendre la transmission du programme, sans la moindre explication probante. Le compagnon de Karin Rénier, qui était encore à l’époque sous contrat, devait rester muet sur l’affaire. Mais une fois qu’il a quitté le groupe, il a décidé de briser le silence. C’est ainsi qu’il a accusé TF1 de l’avoir renvoyé de manière très violente.

Yves Rénier agacé par l’arrêt de Commissaire Moulin

À l’occasion d’une entrevue pour France Soir, Yves Rénier avait indiqué qu’il attendait le tournage de l’ultime épisode du feuilleton Commissaire Moulin. Il explique ensuite qu’un jour, Takis Candilis, qui était alors responsable des fictions de La Une, l’aurait ramené sur terre. Comme le précise le principal intéressé : « Nous étions en pleine production lorsqu’il m’a lâché : “Voilà exactement ce que le public français ne souhaite plus jamais voir”. À partir de là, la situation est devenue compliquée », avait souligné le père de famille.

Depuis, il a préféré faire profil bas sur l’affaire. Cependant, le fidèle ami de Léo Matteï n’avait pas dissimulé sa joie lorsqu’il avait appris que les rediffusions continuaient malgré tout à cartonner sur NRJ 12. Comme il l’affirme avec fierté : « Ça donne une seconde vie à ce flic qui s’est fait viré de TF1 comme un malpropre ». Voilà qui a le mérite d’être clair !