Adriana Karembeu s’est récemment confiée au sujet de ses craintes de se faire virer par France 2. « Ils vont me mettre à la porte », a déclaré la jolie blonde. Et pour cause…

En 2014, Adriana Karembeu est soumise à un test de QI pour les besoins du programme qu’elle co-présentait avec Michel Cymes. Les résultats ont alors révélé un niveau élevé. Des chiffres que la principale intéressée, travaillant chez France 2, a du mal à croire jusqu’à aujourd’hui…

Un test QI angoissant

Il y a 7 ans, Adriana Karembeu et Michel Cymes présentaient ensemble l’émission intitulée « Les pouvoirs extraordinaires du corps humain » sur France 2. Au cours d’un épisode, les deux collègues avaient été amenés à réaliser un test de leur QI (Quotient Intellectuel). Et si l’ex-reine de la beauté à impressionner le public avec les résultats de son test, elle était dans un premier temps inquiète à l’idée de le réaliser.

L’animatrice de France Télévisions redoutait en effet d’échouer au fameux test. Manquant de confiance en son niveau d’intelligence, elle avait peur de devenir « la risée » des téléspectateurs et de ses collaborateurs. Des craintes qu’elle a tenu à partager dans le super podcast Atypic People de Claire Dassy. Il faut dire que ses employeurs étaient convaincus qu’elle était « bête ». Sa plus grosse peur était de perdre son emploi dans la mesure où les résultats du test s’avéraient catastrophiques. Mais elle a pris son courage à deux mains en croisant les doigts lors du test.

Adriana Karembeu n’en revient toujours pas

À l’issue du test, Adriana Karembeu affiche finalement un résultat supérieur à 130. C’est donc fière et soulagée que la mère de Nina Ohanian est ressortie du cabinet de Jeanne Siaud-Facchin. La psychologue spécialisée dans la douance lui a même prodigué quelques éléments de réponses sur les questions qui lui trottaient l’esprit. Jusqu’au jour d’aujourd’hui, la mère de famille a encore du mal à réaliser son haut potentiel. Quoi qu’il en soit, la célébrité n’a pas fini de surprendre ses nombreux admirateurs. Comme quoi, célèbre ou non, tout le monde a ses propres craintes et angoisses du quotidien.