Jalil Lespert, le nouveau chéri de Laeticia Hallyday vient de s’attirer les foudres des internautes à la suite de son vaccin anti-covid 19. Et pour cause…

Cette semaine, les followers de Jalil Lespert ont appris que le réalisateur s’est fait vacciner à Los Angeles. Seulement un détail en particulier les a complètement offensés. Le point à travers cet article.

Se faire vacciner : un privilège qui n’est pas donné à tous en France

Si dans l’hexagone, les vaccins sont pour l’instant réservés aux plus de 70 ans, et aux sujets souffrant de comorbidités, ce n’est pas le cas ailleurs. En effet, dans les autres pays, chaque citoyen a le droit de se faire vacciner, quel que soit son âge. Une situation qui est devenue insupportable pour de nombreux Français. Parmi eux, il y a ceux qui sont mécontents en voyant des compatriotes quitter leur pays natal pour une vie sans règlements sanitaires.

À 44 ans, Jalil Lespert figure parmi les chanceux qui ont eu droit au fameux vaccin. Sur Instagram, le nouveau chéri de Laeticia Hallyday a partagé un cliché de lui au moment de sa vaccination. Un privilège qu’il a pu s’accorder parce qu’il est actuellement aux États-Unis avec sa bien-aimée. Sur cette publication, le principal intéressé apparaît zen et décontracté, avec un masque noir et des lunettes de soleil. Il fait découvrir son bras plein de tatouages pour recevoir la piqûre miraculeuse. Une photo sans doute prise par la mère de Joy et Jade.

« C’est une honte, tu as quel âge bonhomme ? »

Mais si certains fans sont ravis pour leur idole, d’autres n’y voient que du noir, à cause de son âge ou de sa nationalité. Comme en témoignent certaines remarques : « Il ne faut pas être américain pour ça ? », « C’est une honte, tu as quel âge bonhomme ? » ou encore « Pourquoi des Français qui habitent aux USA se plaignent de ne pas pouvoir être vaccinés ? ». Le compagnon de Laetitia ferait-il exception à la règle du fait de sa notoriété ou de sa fortune ? Pas du tout.

Il faut savoir qu’aux USA comme en Israël, le vaccin Pfizer ou Johnson & Johnson est fait pour tout le monde, sans exception. Si dans l’hexagone, 14 % des Français, soit plus de 9 millions, ont profité de la première dose, outre-Atlantique ce sont 2,49 millions d’individus par jour qui reçoivent une dose… Un écart qui ne cesse de se creuser puisque d’ici quelques jours, plus de 200 000 millions d’individus seront officiellement vaccinés. D’autant plus que le Président Joe Biden n’est pas près de ralentir la cadence.