Dans l’un des derniers numéros des « 12 coups de midi », Bruno a encore fait sensation sur le plateau de TF1, quitte à « chasser » un membre de la rédaction…

Mardi dernier, Bruno, le champion en titre des 12 coups de midi a encore impressionné les téléspectateurs en anticipant la duperie des rédacteurs du jeu. Jean-Luc Reichmann, lui, n’en croyait pas ses yeux. Le point à travers cet article.

Bruno a encore frappé fort sur TF1

Celui que l’on surnomme « Fifou Dingo » a encore retourné le plateau des 12 coups de midi cette semaine sur TF1. Bruno, qui est bien parti pour intégrer le classement des meilleurs champions, a usé d’une belle ruse dans la journée du mardi 25 mai 2021. Actuellement à la tête de 532 000 euros et cinq étoiles mystérieuses en poche, le champion du jeu a encore bluffé le public.

Ce jour-là, il a réussi à démasquer le piège tendu par les rédacteurs de l’émission. Le protégé de Jean-Luc Reichmann commence à être habitué à leur ruse ! Après 5 mois de participation et un parcours hors pair, Bruno est bien déterminé à destituer le redoutable Éric, maestro numéro un du classement. Et il ne lésine pas sur les moyens pour y parvenir, quitte à virer l’un des employés de l’émission…

Le champion déjoue les pièges de la rédaction…

Mardi dernier, Bruno devait répondre à une question autour de la signification du prénom Isaac en hébreu. Il avait ainsi trois propositions de réponse au choix dont : « il rira » et « il pardonnera ». Avant de donner la réponse, le principal concerné a tenu à apporter quelques précisions. « ‘il pardonnera’ c’est tellement religieux, que ça fait un bon piège. Alors que “il rira”, ça n’a aucun rapport ». 

Derrière la dernière proposition de réponse : « Il priera ». Mais Bruno est bien trop intelligent pour qu’on l’appâte aussi facilement ! Et bien évidemment, il a trouvé sans difficulté la bonne réponse qui était « il rira ». L’interprète de Léo Matteï fait alors semblant d’écouter la régie à travers son oreillette. « Oui ? On m’indique que l’écrivain de la question est viré », a-t-il lancé, gêné.

« Ah mince ! », répond Bruno, sur une note d’ironie. Et le mari de Nathalie Lecoultre d’ajouter : « Car c’est beaucoup trop facile pour vous ! », avant d’avouer que tout ceci n’était qu’une blague. Le candidat, de son côté, tentera de rattraper le coup avec brio en lâchant : « Non, mais c’était un excellent piège ! », a-t-il souligné. Une logique qui a permis à ce dernier de rafler une cagnotte totale de 532 902 euros.