Avant son passage cette semaine dans TPMP, Francis Lalanne a exigé une certaine condition auprès de Cyril Hanouna. Mais sa requête s’est vite transformée en une véritable « trahison ». Le point à travers cet article !

Jeudi dernier, Francis Lalanne était l’invité de Cyril Hanouna sur le plateau de Touche pas à mon poste. L’artiste avait cependant exigé certaines conditions avant de venir. Mais il s’est senti « trahi » et n’a pas hésité à exprimer sa déception auprès de l’animateur. On vous dit tout !

« Monsieur Lalanne, vous avez agressé mon caméraman… »

Ces derniers jours, Francis Lalanne crée le buzz dans l’actualité médiatique. Une polémique qui a commencé depuis les accusations relatives à l’agression de deux journalistes du programme « Quotidien » sur TMC. Le weekend dernier, au cours d’une Université citoyenne organisée par des « gilets jaunes », un accrochage s’est produit à la suite de son interview par Paul Larrouturou.

Le journaliste a dû réagir et prendre à partie l’interprète de « Ouvrir son cœur ». « Monsieur Lalanne, vous avez agressé mon cameraman. Vous lui avez mis une droite ! » s’est-il indigné. Pour se défendre, l’artiste a répliqué : « Je vous ai demandé de baisser votre caméra, mais vous avez continué à tourner », en haussant le ton. À la suite de cette altercation, Yann Barthès a annoncé qu’il allait déposer une plainte contre le chanteur. Jeudi dernier, le principal accusé s’est rendu sur le plateau de Baba afin d’expliquer sa version des faits…

« C’est horrible de se sentir trahi par un ami en direct »

Francis Lalanne a commencé par confier qu’il avait été invité par Théo, rédacteur en chef du programme. « Quand Théo m’a contacté pour me demander de venir à l’émission, je lui ai dit que je ne voulais pas venir. Ce soir-là, j’avais un ami qui était en train d’agoniser à l’hôpital », a expliqué le chanteur. Il enchaîne le récit en ajoutant : « Tu préviens Cyril que je veux bien venir pour nier les accusations, mais pas pour débattre. J’ai pas envie de débattre avec 17 personnes (…) ».

L’invité du jour souligne ensuite : « Lorsque je suis arrivé, j’étais venu pour faire un démenti, rester 5 minutes, répondre à deux ou trois questions de toi. Mais j’ai vite réalisé que tout était organisé pour me forcer à participer à un débat auquel je ne souhaitais pas participer. Je me suis senti trahi (…). C’est horrible de se sentir trahi par un ami en direct » s’est-il indigné en s’adressant au trublion du PAF. Pour sa défense contre les accusations le concernant, Francis Lalanne a affirmé : « Je n’ai donné aucun coup (…). Je sais ce qu’ils allaient faire de ces enregistrements ! (…).  Ils ont tout simulé, y compris la peur ! ».