Le casting d’Affaire conclue se poursuit sur France 2. D’emblée, deux nouvelles recrues viennent d’intégrer le banc des acheteurs. L’émission présentée par Sophie Davant connaît une métamorphose de taille.

La gent féminine gagne du terrain dans Affaire conclue. En effet, deux acheteuses viennent de rejoindre Julien Cohen et consorts sur France 2. Il s’agit d’Adeline Jacquet et Aurore Morisse. Un an après le départ de Pierre-Jean Chalençon, la production a décidé de faire honneur aux femmes. Cette décision va-t-elle impacter sur les résultats d’audience de France Télévisions ?

Un retour gagnant pour Aurore Morisse

À l’occasion d’une entrevue pour Télé 7 jours, Aurore Morisse a parlé un peu plus d’elle et de son métier de marchande d’art. La nouvelle recrue d’Affaire conclue précise qu’elle a un penchant pour les « petits détails, et cette qualité que nous ne sommes malheureusement plus aptes à reproduire ». Toujours selon la jeune femme, elle ne présente aucune identité personnelle en termes de convoitise. Lors de l’entretien, elle explique : « J’ai des goûts très éclectiques : je peux succomber pour une représentation du XVIIIe siècle et, le lendemain, m’acheter un tableau d’art contemporain. J’adore ce mix d’époques, de matières et de nuances ».

Les fans du magazine d’enchères pourront la retrouver au petit écran à partir du 10 mai prochain. C’est-à-dire deux semaines après l’arrivée d’Adeline Jacquet. Notons que la principale concernée aurait pu être présente depuis 2019. À ce propos, elle confie : « Ils m’ont contacté il y a deux ans. À l’époque, j’étais pas vraiment partante. La télé, ce n’est pas trop mon truc, je préfère dévorer des bouquins. Puis, j’ai pris conscience que ce programme était une belle opportunité, l’occasion de renforcer ma visibilité et ma notoriété ».

Sophie Davant vexée par TF1

Au début de la semaine, les épisodes inédits d’Affaire conclue ont placé France 2 en dauphin de TF1 avec 1 million de téléspectateurs et 16,7 % du public scotché devant leur lucarne, contre 19,1 % pour la fiction baptisée « Le secret de ma naissance ». L’acolyte de Caroline Margeridon a ensuite pris la tête du classement en mobilisant 1,46 million de Français, correspondants à 19,1 % des cibles âgées de plus de quatre ans.