Dans l’un des derniers numéros d’Affaire conclue, un objet a donné beaucoup de fil à retordre à Harold Hessel. Voyant qu’il est en difficulté, un autre spécialiste décide de venir à sa rescousse…

Alors qu’il est toujours parfaitement renseigné sur les objets examinés, Harold Hessel s’est retrouvé en difficulté cette semaine dans Affaire conclue. En effet, un meuble visiblement très instable lui a donné du fil à retordre. Face au drame, Jérôme Duvillard décide de voler à la rescousse de son confrère. Le point à travers cet article.

« C’est pas très stable… Pourquoi ? »

Mardi dernier, Harold Hessel devait réaliser l’expertise d’un joli petit meuble sur France 2. L’objet en question a été apporté par Josette, une pianiste parisienne venue le proposer à l’équipe d’acheteurs. La vendeuse a trouvé cette table antique datant du XXe siècle sur un site en ligne. Subjugué par le mobilier en question, le célèbre commissaire-priseur d’Affaire conclue a commencé à l’inspecter. Très vite, il remarque un détail assez « dérangeant ». Le spécialiste commence par lâcher : « C’est pas très stable… Pourquoi ? ».

Une fois le plateau déployé, on voyait en effet que la table perdait équilibre et penchait dangereusement sur le côté. Inquiète, Sophie Davant a demandé : « Vous êtes certain de l’avoir déplié dans le bon sens ? ». Mais son collègue n’arrivait vraiment pas à identifier le véritable fond du problème. Désorienté, il demande à Josette : « Mais comment faisiez-vous ? ». C’est à ce moment que Jérôme Duvillard, l’un des autres spécialistes du magazine d’enchères tente de se faire remarquer depuis les coulisses. Il semblerait qu’il avait compris ce qui clochait…

« Qu’est-ce qu’on aurait pu faire sans Jérôme ? »

L’animatrice a alors réagi en commentant : « Jérôme, ici présent en coulisses, nous fait de grands signes ». Après avoir rejoint sa collaboratrice, le commissaire-priseur livre ses explications. « La tablette était fixée dans le mauvais sens. Il faut l’enlever entièrement ». Certainement, par peur de briser l’objet, Harold Hessel a préféré prendre ses précautions. « Ça, c’est un système pour la monter ou la descendre. Jérôme brise tout… » a-t-il affirmé en taquinant son confrère.

Ce dernier réalisant le souci affirme : « Aaah, mais c’est beaucoup mieux. Qu’est-ce qu’on aurait pu faire sans Jérôme ? ». L’ex-compagne de Pierre Sled de son côté a indiqué : « Vous reviendrez, quand même ? On a besoin d’un peu de logique » après avoir remercié Jérôme. Mais à l’issue de l’examination, le spécialiste a annoncé une mauvaise nouvelle à la vendeuse. Si cette dernière a acheté le meuble à 800 euros, le prix d’estimation a été fixé à 80 euros. « Je me suis fait avoir », s’est-elle indignée. Mais finalement, Julien Cohen a acheté son trésor à 260 euros. Espérons que cette somme aura consolé la jolie pianiste !