L’affaire liée aux dîners clandestins commence à prendre une tout autre tournure. Les premiers retentissements viennent de tomber pour Pierre-Jean Chalençon. On vous partage tout en détail !

À l’occasion de son passage dans L’Instant de Luxe cette semaine, le réalisateur, Olivier Kiefer, est revenu sur l’affaire qui fait grand bruit dans l’actualité médiatique. À savoir la polémique autour des Dîners clandestins, pointant du doigt Pierre-Jean Chalençon. Les conséquences de cette polémique commencent à se faire ressentir pour l’ancien acheteur d’Affaire conclue.

La situation se complique pour Pierre-Jean Chalençon 

Pierre-Jean Chalençon se retrouve dans un sale pétrin ! Tout a commencé avec la diffusion d’un reportage l’accusant d’organiser en douce des dîners dans son palais Vivienne sur M6. Selon ce documentaire, le spécialiste de Napoléon aurait comploté avec le chef cuisinier Christophe Leroy pour organiser des soirées mondaines au sein de sa propriété. Réceptions auxquelles des personnes haut placées de l’État auraient assisté. Face au contexte de crise sanitaire actuelle, cette initiative a vite créé le bad buzz.

Pour sa défense, l’ancien collègue de Sophie Davant a souligné qu’il s’agissait en fait d’un poisson d’avril. Plus tard, il a tenté de rectifier le tir en assurant que ce n’était qu’une répétition, et non un vrai dîner. Mis en examen au commissariat par les enquêteurs, l’antiquaire de 51 ans essuie aujourd’hui les conséquences de ses actes. Et une chose est sûre : ça craint pour le collectionneur !

« Il a tout saboté. C’est fini ».

À l’occasion de son passage sur le plateau de Jordan de Luxe, le metteur en scène Olivier Kiefer a confié que les projets artistiques de Pierre-Jean Chalençon commençaient à en prendre un coup. Selon lui, la pièce de théâtre baptisée « Une chance insolente » devrait être annulée. « Il a tout saboté. C’est fini. Je sais que son réalisateur a tout annulé, il n’en veut plus. Vous visitez le site du producteur “Les Grands Théâtres” et vous verrez qu’il n’y a plus l’affiche de Chalençon. Je serais à sa place, j’aurais fait la même chose », s’indigne l’invité. Optimiste pour l’instant présent, l’ancien acolyte de Julien Cohen pourrait bien commencer à s’inquiéter au sujet de sa carrière artistique… En tout cas, avec Olivier Kiefer, c’est certain, il y aura plus de collaboration possible…