Le tournage de la seconde saison de « HPI » n’a pas été facile à affronter pour Audrey Fleurot. Paralysée par la peur, la comédienne raconte la « galère » qu’elle a vécu.

Audrey Fleurot prête ses traits à Morgane Alvaro dans le nouveau feuilleton de TF1. Côté audience, le succès a été au rendez-vous lors de la diffusion du premier épisode. Un véritable record depuis depuis 2007 ! On fait le point pour vous.

« C’est la première fois que j’avais aussi peur »

Les fidèles téléspectateurs de La Une ont droit à une nouvelle comédie policière. La fiction inédite s’intitule « HPI » pour Haut Potentiel Intellectuel, et raconte la vie d’une femme de ménage qui officie dans un commissariat de police. Son « haut potentiel intellectuel » va l’aider à résoudre différentes affaires. L’héroïne principale a tenu à faire quelques confidences cette semaine sur le plateau de C à vous ce jeudi 6 mai. Elle raconte à quel point elle a eu peur.

Devant Anne-Elisabeth Lemoine, Audrey Fleurot s’est livrée sans tabous sur les difficultés qu’elle a rencontrés lors du tournage. Celle qui incarne Morgane Alvaro dans la série voulait absolument tout donner pour ne pas décevoir le public. Elle a ainsi redoublé d’efforts afin de rendre son personnage le plus crédible possible. Un véritable défi pour l’actrice de 43 ans.

Mais derrière tout cet engouement se cache également une femme terrifiée. Comme elle le souligne lors de sa prise de parole : « C’est la première fois que j’avais aussi peur ». Malgré tout, les résultats d’audience explosent tous les records. Ce qui fait de l’héroïne une figure incontournable du programme. Rappelons que la principale concernée avait joué dans Kaamelot depuis 2005. Mais c’est avec HPI que sa carrière va prendre un joli envol.

Une peur légitime

Cette angoisse que ressent Audrey Fleurot s’explique par le caractère vulnérable de son personnage. En effet, la mère de Lou Glissant a l’habitude de tout donner lorsqu’elle entreprend quelque part. Alors forcément, quand elle échoue, la défaite est difficile à encaisser. En tant que comédienne, elle a besoin de savoir que son public est satisfait et reconnaît ses talents.

C’est cette pression qui fait qu’elle a très peur avant de présenter son projet à l’audience. Malgré tout, ces efforts finissent par payer puisqu’elle fait vibrer plus de 10 millions de téléspectateurs grâce à sa participation au feuilleton. Tous les ingrédients sont réunis pour que la série continue à faire carton plein : intrigues originales, personnages réalistes… Rendez-vous le jeudi 13 mai prochain, dès 21 h 5 sur TF1 pour ne rien rater de la suite de KPI !