Benjamin Castaldi a enfin décidé de dévoiler ses yeux cette semaine dans TPMP. De quoi choquer Cyril Hanouna. Ce dernier a d’ailleurs dénoncé une « opération loupée » et de « l’argent foutu en l’air »…

Au début de la semaine, Cyril Hanouna a demandé à son chroniqueur, Benjamin Castaldi de retirer ses lunettes pour voir les résultats de son opération. Et en voyant ce que ça a donné, le trublion du PAF n’a pas hésité à exprimer cash son opinion !

Cyril Hanouna se moque de l’opération des yeux de son chroniqueur

Avant de donner le coup d’envoi de TPMP lundi dernier, Baba a demandé à Benjamin Castaldi s’il était chaud pour enlever ses lunettes. Le chroniqueur préféré de l’animateur n’a pas hésité une seule seconde à s’exécuter. Pour la première fois à l’issue de son opération des paupières, le mari d’Aurore Aleman dévoile ses yeux au grand public. L’ancien animateur de Loft Story est resté silencieux au sujet du montant qu’il a déboursé pour cette intervention même si son collègue a insisté sur le sujet.

Mais comme à son habitude, le père de Lino et Bianca voulait une nouvelle fois taquiner le chroniqueur ! Et ça, les inconditionnels de Touche pas à mon poste l’auront tous compris. En effet, ce n’est pas la première fois qu’il charrie son collaborateur de C8. Sur une note d’humour, le présentateur de Balance ton post a lâché : « C’est de l’argent foutu en l’air », sans la moindre once d’hésitation.

Benjamin Castaldi vexé dans TPMP

Des réflexions qui ont quelque peu offensé et gêné Benjamin Castaldi à l’antenne. Mais son supérieur lui s’est très bien amusé de la situation et ne pouvait s’empêcher de rire à cœur joie à la suite de cette opération. Le principal concerné a tenu à souligner que c’était sous les ordres d’un médecin et non pour une raison esthétique, car il commençait à ne plus bien voir.

Entre-temps, Géraldine Maillet n’a pas manqué de défendre l’ancien animateur de TF1. Selon la jolie brune de 49 ans, l’œdème n’était pas encore « résorbé » et qu’il fallait donc faire preuve de plus de patience avant de connaître le véritable résultat de cette intervention.