Ces derniers jours, l’actualité people est inondée par les nombreuses révélations de Benjamin Castaldi. En fin de semaine, l’animateur s’est une nouvelle fois confié au sujet d’un terrible choc. Une anecdote survenue lors des funérailles de sa grand-mère, Simone Signoret. 

Vendredi dernier, Benjamin Castaldi était présent sur le plateau de Faustine Bollaert, dans « Ça commence aujourd’hui ». Il a profité de son passage pour se livrer au sujet des conséquences de sa famille très connue. Le chroniqueur de TPMP s’est notamment prononcé au sujet de ses rapports avec Simone Signoret. L’animateur explique qu’il ne s’est rendu compte de la réputation qu’après son décès…

Une complicité unique

Dans la journée de ce 12 février, Benjamin Castaldi était convié sur France 2 pour se confier au sujet de l’histoire de sa famille. En effet, l’animateur a grandi avec une mamie star (Simone Signoret) et un grand-père d’adoption très connu (Yves Montand). Ses parents ont, eux aussi, une belle cote de popularité, notamment son père, Jean-Pierre Castaldi… Un héritage qui ne fut pas facile à porter pour le présentateur de Secret Story.

Dans un premier temps, il a voulu faire profil bas pour se tenir à l’écart des projecteurs. Jeune et avec plein de projets dans la tête, Benjamin Castaldi aspirait avant tout à devenir comme Bernard Tapie. Mais le destin en a voulu autrement. C’est ainsi qu’il est devenu célèbre au petit écran, avant de forger une solide notoriété grâce à l’émission Loft Story, retransmise à l’époque sur La Six.

Si le principal concerné a réussi à forger son propre empire, il est toujours très attaché aux souvenirs qu’il garde de sa tendre mamie. Très complices avec cette dernière, la grand-mère et son petit-fils ont partagé plusieurs beaux moments ensemble. D’ailleurs, dans son appartement, il conserve bien à l’abri le César de Simone Signoret. Au décès de cette dernière, le père de Simone et Julien était complètement dévasté.

« J’ai pris conscience de son immense carrière lorsqu’elle est décédée (…) »

Pour le chroniqueur de Cyril Hanouna, les obsèques de Simone Signoret étaient riches en révélations. En fait, il n’a jamais pris conscience de la notoriété de la défunte. C’est au cours de ses funérailles qu’il réalise les conséquences de son travail dans le monde du septième art. Comme il le souligne : « J’ai pris conscience de son immense carrière lorsqu’elle est décédée. Ce fut une véritable tragédie. Lorsque vous êtes assis dans la voiture pour vous rendre dans sa propriété, là où elle a rendu son dernier souffle, et que vous remarquez le palmarès, l’Ours d’or, les Oscars… ».

Un moment marquant de sa vie qui a plus tard laissé place à une énorme satisfaction. Toujours selon ses confidences : « Je savais qu’elle était actrice. Mais je n’avais pas réalisé l’énorme célébrité qu’elle était devenue. Des funérailles en théorie c’est triste, mais lorsque vous vous retrouvez avec des milliers de gens tout le long de cortège avec des pancartes Simone… Vous pleurez moins (…) ».