Benjamin Castaldi s’est confié au sujet de ses débuts dans TPMP cette semaine sur C8 ! Une expérience que le chroniqueur n’oubliera sans doute jamais. Et pour cause…

Mardi dernier dans Le 6 à 7 avec Casta, Benjamin Castaldi est revenu sur ses premiers pas dans l’émission « Touche pas à mon poste ». Et s’il a regretté les costumes un peu loufoques qu’il a dû porter, il s’estime heureux que Baba lui ait accordé la chance de participer à cette expérience sulfureuse.

« Moi, lorsque je suis arrivé, j’ai eu droit à la Reine des neiges… »

C’est plein de nostalgie que Benjamin Castaldi a pris la parole mardi dernier dans son émission Le 6 à 7 avec Casta. Le chroniqueur a décidé de faire un bond dans le passé avec ses invités du jour. Il a ainsi demandé à Gilles Verdez et Delphine Wespiser de se prononcer au sujet de leurs débuts au sein de l’équipe de Cyril Hanouna. Le journaliste de 56 ans a sans hésitation confié : « C’était en 2013. Je venais une fois par semaine et j’étais tout le temps déguisé ».

Des aveux qui ont fait remonter des souvenirs similaires dans l’esprit de l’ancien animateur de Loft Story. En effet, ce dernier était également contraint de porter des costumes extravagants lors de ses débuts. Comme le souligne le mari d’Aurore Aleman : « C’est un petit peu le passage obligé lorsqu’on débarque dans la bande. Moi, lorsque je suis arrivé, j’ai eu droit à la Reine des neiges (…) ».

Des souvenirs qui continuent à le hanter toutes les nuits : « C’est une image qui n’est pas très glamour ! Je le supporte assez mal » explique le présentateur de 51 ans. Mais en dépit de ces obligations, le père de famille conserve un joli souvenir de son arrivée dans TPMP. Une expérience qui lui a permis d’affronter une longue traversée du désert

« Le plus heureux des hommes »

Benjamin Castadi poursuit les confessions en expliquant : « Quand je suis arrivé sur C8 on m’a dit : “Va dans l’équipe de Cyril”. Mais moi, chroniqueur, jamais ! C’était très malin comme façon de faire ». Et le père de famille d’ajouter : « Puis j’ai quitté C8 et Cyril m’a rappelé, huit ou dix mois plus tard. Le téléphone ne sonnait plus du tout et il m’a rappelé. Donc j’ai rejoint la bande de TPMP et j’étais le plus heureux des hommes ».