Bruno poursuit son ascension dans le jeu « Les 12 Coups de midi » sur TF1 ! Cette semaine, le champion a franchi une étape déterminante de son aventure. 

Vendredi dernier, Bruno jouait sa 115e participation dans le jeu de midi présenté par Jean-Luc Reichmann. Une journée marquante pour le jeune candidat qui vient de franchir un cap décisif dans son aventure sur TF1. Le point à travers cet article !

Bruno va-t-il prendre la place d’Eric, champion n° 1 du jeu ?

Cela fait près de 4 mois que Bruno impressionne les fidèles téléspectateurs des 12 Coups de midi sur la première chaîne. Le jeune candidat a réalisé un exploit incroyable en décrochant les étoiles mystérieuses sans la moindre difficulté (sauf la dernière qui dissimulait Marcel Amont, et qui lui a bien donné du fil à retordre). Quoi qu’il en soit, il poursuit aujourd’hui son joli parcours.

Vendredi dernier, il avait encore achevé avec brio sa 115e participation au programme télévisé. Au cours de cette journée, le protégé de Jean-Luc Reichmann a raflé plus de 500 000 euros de gains et de cadeaux. Ce qui fait qu’il est actuellement à la tête d’une cagnotte totale de 504 902 € ! Ce qui le place dans le classement des 10 plus grands champions des programmes télévisés en France. Malgré tout, Bruno ne se donne pas pour priorité de dépasser les anciens champions. Comme il l’explique au cours d’une récente entrevue : « Je ne serais pas contre, mais ça semble hors d’atteinte ».

Au chômage et « tranquille d’esprit »

Dans son interview, Bruno a également confié : « Ça fait plusieurs mois que je suis là, et j’en suis à la moitié du parcours d’Eric. En matière d’épuisement, d’énergie, de savoirs… Je me vois mal tenir jusque-là ! Mais comme je prends les émissions les unes après les autres, qui sait, peut-être que j’arriverai jusqu’à la 200e. Mais il y a encore plusieurs mois d’efforts à fournir ».

Récemment licencié par son ancien employeur, le champion de La Une a souligné : « Aujourd’hui, ma priorité, ce sont Les 12 Coups de midi. Une fois mon aventure terminée, on verra la suite de ma vie professionnelle. Là, je profite de mon temps libre, je n’ai pas à m’angoisser d’avoir des jours de congés à poser… J’ai au moins cette tranquillité d’esprit ».