Voici une affaire qui a fait couler beaucoup d’encre dans l’actualité médiatique ! Accusée de pratiquer de la magie noire, Carla Moreau décide enfin de rétablir la vérité. Voici sa réaction !

Au début de cette semaine, Carla Moreau était venue sur le plateau de « Touche pas à mon poste » pour lever le voile autour des accusations de « sorcellerie ». La chérie de Kevin Guedj a révélé le montant qu’elle a déboursé au profit de la voyante marseillaise. Selon la jolie blonde, cette dernière n’a pas cessé de la faire chanter depuis maintenant quatre ans…

Carla Moreau vide son sac dans TPMP

Voici un témoignage qui fut très attendu par de nombreuses personnes férues de l’actualité médiatique. Au début de cette semaine, Carla Moreau a enfin livré sa part de vérité. La candidate de téléréalité marseillaise a profité de son passage dans Touche pas à mon poste pour vider son sac.

Depuis plusieurs jours, la jolie blonde de 24 ans est accusée d’avoir fait appel à la magie noire pour briller dans l’émission télévisée. Selon les rumeurs, elle aurait jeté un maléfice à ses camarades pour que ces derniers ne gagnent pas en réputation. Aujourd’hui, elle sort de son silence et réagit face à la polémique. Elle nous raconte ce qui s’est vraiment passé.

Une voyante ne cesse de la menacer depuis ses 18 ans…

Carla Moreau a ainsi pris la parole devant Cyril Hanouna et ses collègues pendant plusieurs minutes. Selon la principale concernée, elle serait la cible de plusieurs menaces de la part d’une voyante qui s’appelle Danaé Roux Custode. Alors qu’elle était âgée de 18 ans, elle a sollicité ses services pour la toute première fois. À l’époque, elle souligne qu’elle venait tout simplement « s’amuser ».

Ensuite, plus les années sont passées, plus la voyante enchaînait les chantages à son encontre. Piégée, la mère de famille s’est retrouvée au pied du mur. Dans son discours, elle fournit également les détails au sujet des sommes qui lui auraient été extorquées. Un montant qui, selon elle, avoisine les 1,2 million d’euros.

« Je ne pouvais plus faire machine arrière »

Sur le plateau de TPMP, l’icône emblématique des Marseillais affirme que les menaces et les paiements commençaient à prendre une ampleur considérable. Selon ses explications : « C’était 1.000 puis 6.000 puis 8 000 €. Je n’avais plus assez d’argent pour survivre, j’étais dans un engrenage ». Et d’ajouter : « Parfois, elle exigeait des paiements qui allaient jusqu’à 50 000 € par mois ». Notons que la somme en question ne provient pas directement de Carla, mais de son entreprise.

Tombée dans un terrible guet-apens, elle reconnaît être partie dans un engrenage. Comme elle le souligne : « Je ne pouvais plus faire machine arrière ». À présent qu’elle a libéré selon secret, la principale concernée se sent soulagée de se débarrasser enfin de cet horrible poids qui a mis de l’ombre à son existence. Espérons que cela n’affectera pas sa réputation auprès du grand public !