Claire Chazal a fait une sévère mise au point cette semaine contre Jalil Lespert ! En effet, son nom a été mentionné dans l’un des documentaires réalisés par le compagnon de Laeticia Hallyday. On fait le point pour vous !

Jeudi dernier, Claire Chazal était invitée par Sonia Devillers au micro de France Inter. La journaliste de 64 ans a profité de cette occasion pour se prononcer au sujet du documentaire de Jalil Lespert au sujet de DSK. Notons que dans cette réalisation, sortie l’année dernière, on voit apparaître le nom de l’ancienne compagne de PPDA

Un documentaire réalisé par Jalil Lespert

Jeudi dernier, Claire Chazal avait répondu présente à l’invitation de Sonia Devillers sur le plateau de L’instant M. L’occasion pour la journaliste de se livrer au sujet des nombreuses années qu’elle a passé sur le JT de TF1. Des confidences qui concernent également la polémique actuelle autour de l’affaire Patrick Poivre d’Arvor. Notons que la principale concernée a partagé sa vie avec l’ancienne vedette de la chaîne privée au cours des années 90.

Lors de cette entrevue, la mère de François a poussé un coup de gueule contre Jalil Lespert en évoquant le documentaire Chambre 2806. Retransmise l’année dernière sur Netflix, cette réalisation cinématographique longue de quatre épisodes représente une grande fierté pour le compagnon de Laeticia Hallyday. Elle met en avant le drame du Sofitel qui a eu lieu en mai 2011 et revient sur l’affaire Dominique Strauss-Kahn, ancien directeur du FMI.

Dans ce documentaire, la journaliste du Monde Raphaëlle Bacqué souligne que l’entrevue du politicien, datant de septembre 2011, avait été préparée au préalable par Claire Chazal et Anne Sinclair. Il faut dire que le documentaire en question a fait couler beaucoup d’encre dans l’actualité médiatique.

Claire Chazal dénonce la « malhonnêteté »

Des déclarations que Claire Chazal nie fermement. Comme elle l’a expliqué au micro de France Inter : « J’en suis choquée, car je pense quand même avoir mené le premier entretien suivi par 13 millions de personnes juste après sa sortie de prison et son retour dans l’hexagone […] on fait croire dans ce documentaire que mes questions ont été préparées, répétées, organisées avec DSK ».

Elle a ensuite tenu à clarifier qu’il s’agit bel et bien du documentaire réalisé par le compagnon de la veuve du Taulier. Elle précise ensuite qu’elle ne souhaite « incriminer personne ». La jolie blonde regrette qu’on ne lui ait pas donné la liberté de s’exprimer. À ce propos elle indique : « Je trouve désolant qu’on laisse entendre ça, avec des moyens peu honnêtes intellectuellement ». Voilà qui est dit !