À la suite des insultes violentes dont elle a été victime sur Twitter, Christine Kelly a décidé de régler ses comptes avec ses détracteurs. Sa réponse cash vaut le détour. On vous dit tout !

Depuis qu’elle a rejoint l’équipe de CNews, où elle collabore aux côtés d’Éric Zemmour, Christine Kelly est souvent insultée sur les réseaux sociaux. Certains haters n’hésitent pas à profaner des menaces contre la journaliste. Le weekend dernier, elle a tenu à faire une grosse mise au point sur Twitter, suite aux critiques d’un détracteur. Le point à travers cet article !

« C’est une conne… La servante de Zemmour ! »

Les insultes sont allées trop loin cette fois ! D’ordinaire discrète et calme, Christine Kelly a fini par sortir de son silence face au comportement de ces haters. La présentatrice vedette de France à l’info a décidé de sortir ses griffes sur Twitter. Depuis qu’elle est à la tête de ce programme, elle fait l’objet de critiques virulentes et de menaces de tout genre de la part des internautes. Il faut dire que ces derniers ne digèrent pas le fait qu’elle travaille aux côtés d’Éric Zemmour.

Pour rappel, l’essayiste de 62 ans a dernièrement créé le bad buzz suite à ses déclarations sur les mineurs isolés. Sa nouvelle collègue a même déjà été insultée en pleine rue ! Samedi dernier, la situation s’est aggravée sur les réseaux sociaux. Un détracteur s’est permis de l’insulter gratuitement : « C’est une conne… La servante de Zemmour ! ». En colère, la principale intéressée a répondu avec panache : « On m’a toujours prise pour une conne. Ça permet d’avancer (…) ».

Christine Kelly soutenue par ses admirateurs

Heureusement, Christine Kelly peut compter sur le soutien sans faille de ses fans. En dessous de la publication, ces derniers ont écrit des messages d’encouragement. Parmi ces commentaires, on pouvait lire : « Mme Christine Kelly incarne l’intelligence, la sagesse, la beauté, une des meilleures journalistes françaises. La classe… », « Il y aura toujours des gens malveillants et jaloux ». Les éloges à destination de la journaliste ont également jailli sur Twitter : « C’est la meilleure journaliste et animatrice de débats de la décennie » ou encore « Toute mon admiration vers vous Christine pour ces propos, vous qui êtes si sensible ». Voilà qui devrait rabattre le caquet des haters !