Claire Chazal s’est laissée aller cette semaine sur France 5 concernant son état de santé. La journaliste révèle entre autres souffrir d’une phobie rarissime. Zoom sur ce témoignage troublant…

Claire Chazal était une nouvelle fois aux commandes de l’émission Passage des arts vendredi dernier sur France 5. Au cours de ce numéro, la journaliste s’est confiée sans retenue au sujet de ses craintes et d’une phobie qu’elle partage avec l’invité du jour. On vous dit tout !

« Je crois que ce sont deux phobies qui appartiennent aux Claire »

D’ordinaire discrète et réservée au sujet de sa vie privée, Claire Chazal s’est laissée aller à la confidence cette semaine. Dans l’épisode de Passage des arts retransmis vendredi dernier sur France Télévisions, elle accueillait la chanteuse Pomme. Cette dernière a en effet été sacrée artiste féminine de l’année, à l’issue de la 36e cérémonie dédiée aux « Victoires de la musique ».

Tandis que la célébrité évoquait ses craintes dans ses chansons, l’auteure-compositrice-interprète a eu droit à une question particulière de la part du public. « Avez-vous des phobies ? », lui a demandé l’un des téléspectateurs. Et la réponse fournie par la principale intéressée a quelque peu déstabilisé l’ex-compagne de PPDA. Pomme a en effet confié : « J’ai un peu la phobie des aiguilles (…). Souvent, je vais aller faire des clips avec des choses qui m’angoissent. (…) ».

L’interprète de Je sais pas danser enchaîne en ajoutant : « Les fonds marins me font également peur. Ça m’angoisse de ne pas savoir ce qu’il y a au fond de l’eau (…). À la suite de ces confessions, la jolie blonde de 64 ans a commenté : “Je crois que ce sont deux phobies qui appartiennent aux Claire”, sans livrer plus de détails. À titre indicatif, la star du jour s’appelle en réalité Claire Pommet.

Claire Chazal victime d’hypocondrie

Notons que Claire Chazal a déjà fait part de ses phobies auparavant. Lors de son passage dans On n’est pas couché en 2018, la mère de famille avait indiqué qu’elle était hypocondriaque. À l’époque, la journaliste de TF1 avait précisé : “Je me soigne en réalisant des examens personnels (…). Je me rassure en vérifiant que je n’ai rien dans le sang ou les poumons”, avait-elle confessé auprès de Michel Cymes.