Cyril Hanouna s’est récemment laissé aller à la confidence. Il s’est livré au sujet de la dispute interminable qui oppose ses parents depuis toujours ! On fait le point pour vous !

Vendredi dernier, Cyril Hanouna s’est livré au sujet de sa vie personnelle lors d’une entrevue pour Le Monde. Le présentateur de Touche pas à mon poste a profité de l’occasion pour faire des révélations sur ses parents. Il a notamment mis l’accent sur la dispute interminable qui continue à opposer ses parents jusqu’au jour d’aujourd’hui. Le point à travers cet article.

« Mes parents s’engueulent toujours au sujet de Mitterrand »

La semaine dernière, Baba, comme on le surnomme, a accordé une entrevue à l’équipe du Monde. Le trublion du PAF est notamment revenu sur ses parents et les relations tendues qui les opposent. Selon lui, ces disputes sont surtout dues à des divergences d’opinions politiques. En effet, la mère de l’animateur soutient à fond Valéry Giscard d’Estaing, tandis que son compagnon lui est un grand fan de François Mitterrand. Ainsi, dans les années 80, lorsque les deux politiciens croisent une nouvelle fois le fer au palais de l’Élysée, la tension est maximale.

Comme le souligne le collègue de Benjamin Castaldi : « Mes parents s’engueulent toujours au sujet de Mitterrand ». Si la mère du présentateur voit son chouchou donner les clés du pouvoir à son rival, elle peut se targuer d’une autre réussite. En effet, le père de Lino et Bianca, né en septembre 1974, porte comme second prénom celui de Valéry. Un hommage singulier au président décédé il y a peu.

Un animateur apprécié des figures politiques

Pour l’heure, on ne sait pas si cet héritage a eu des répercussions négatives sur Cyril Hanouna. Quoi qu’il en soit, les programmes télévisés qu’il présente sur C8 attirent beaucoup de personnalités politiques. D’ailleurs, Laurence Saillet, ex-responsable des Républicains, est à présent membre de son équipe. D’autre part, la pétillante Marlène Schiappa, elle aussi, se rend de temps à autre sur le plateau de TPMP.

Par ailleurs, la ministre déléguée à la Citoyenneté estime que l’animateur de Balance Ton Post devrait animer le débat de l’entre-deux-tours pour les prochaines élections présidentielles. Comme elle le précise : « C’est quelqu’un d’intelligent, qui connaît parfaitement la société française. Mais il est de bon ton de cogner sur lui, cela relève du mépris de classe », a-t-elle indiqué.