M6 vient de dévoiler une séquence inédite de « Dîners clandestins » cette semaine. Un extrait qui remet en doute la version récemment partagée par Pierre-Jean Chalençon. On fait le point pour vous !

Depuis qu’il a réalisé un témoignage sur les dîners clandestins, Pierre-Jean Chalençon se retrouve au cœur d’un badbuzz. Dans ce reportage retransmis sur M6, l’ancien acheteur d’Affaire conclue souligne qu’il s’agissait d’un simple humour. Mais une séquence inédite risque de mettre à mal sa version des faits…

Pierre-Jean Chalençon au cœur d’une vive polémique

Tout a commencé au mois d’avril dernier. À l’époque, M6 avait retransmis un reportage concernant des « évènements » organisés en toute clandestinité, ne respectant pas le protocole sanitaire en vigueur. Les journalistes qui ont réalisé le film ont réussi à s’immiscer dans un dîner organisé par un anonyme. Mais si le lieu de la réception demeure secret, le public de La Six n’a pas tardé à réaliser qu’il s’agissait en fait du palais Vivienne à Paris.

Une somptueuse propriété qui appartient à Pierre-Jean Chalençon. Il faut dire que l’ancien acheteur de France 2 n’a pas fait preuve de grande discrétion. Sur la Toile, il a posté un cliché dans lequel on le voit aux côtés du chef Christophe Leroy. En parallèle, il a fait part de sa grande soirée du 1er avril de manière officielle. D’ailleurs, après avoir démenti toute implication dans le fameux reportage, il a en fin de compte rétropédalé via son avocat. Cependant, l’ancien complice de Julien Cohen s’est défendu en expliquant qu’il « faisait tout simplement de “l’humour” et maniait “le sens de l’absurde” ».

M6 enfonce le couteau plus loin dans la plaie

Mais cette version de Pierre-Jean Chalençon semble être inexacte. En effet, lundi dernier, dans le 12.45, la chaîne privée a confirmé que l’organisateur de la soirée était bel et bien le spécialiste de Napoléon. On entend l’antiquaire de 51 ans affirmer : « Le Palais Vivienne est magnifique, on peut y mettre des lumières, on peut se divertir à l’intérieur. Heureusement qu’on peut faire ça (…) ».

Et le collectionneur de préciser : « C’est bon, ça va ! Ça fait plusieurs mois qu’ils nous emmerdent (…). Je fais comme bon me semble, je suis encore un citoyen normal (…) Ils sont malades, les mecs ». Des propos énoncés de manière on ne peut plus sérieux, et non avec « humour » comme il le prétend, selon Kareen Guiock. Plus tard dans la soirée, à l’occasion de son passage dans TPMP, l’ancien collègue de Sophie Davant a campé sur ses positions…