Les relations n’ont jamais été au beau fixe entre Meghan Markle et Kate Middleton. Un accrochage mal vu par le Palais Royal qui craint le pire concernant l’avenir de la monarchie. On fait le point pour vous !

Tandis que les rapports sont glaciaux entre la monarchie britannique et les parents du petit Archie, le Palais Royal craint que la situation ne prenne une tournure dramatique. En effet, si jamais Meghan Markle reconnaît publiquement être en désaccord avec Kate Middleton, les choses risquent de s’aggraver. Notons que la Duchesse de Sussex avait été conviée pour une entrevue au micro d’Oprah Winfrey le week-end dernier. 

Des rapports compliqués entre le couple Sussex et la monarchie britannique

La semaine dernière, la tension est montée d’un cran entre les Sussex et la monarchie britannique. Une publication repérée dans « Le Times » rapporte que l’ancienne actrice aurait harcelé moralement les membres du Kensington Palace. Des accusations émanant d’anciens assistants travaillant au sein de la maison royale. Ses soupçons ont été fermement niés par le Prince Harry et sa femme.

Le 4 mars dernier, CBS a diffusé un extrait inédit d’une entrevue de Meghan Markle dans laquelle elle souligne que la famille royale pourrait perpétuer plusieurs mensonges la concernant. Par la suite, des proches de la mère de famille ont livré des témoignages élégiaques à son égard, pour renforcer sa défense.

Des confidences qui font trembler le Palais Royal

Au palais, on redoute le pire. En effet, les assistants de la reine craignent que la mère d’Archie ne révèle les « dissensions » avec la duchesse de Cambridge à l’occasion de son entrevue avec Oprah Winfrey. La famille royale appréhende une nouvelle dispute entre Harry et son frère si leurs craintes venaient à devenir réalité.

Un anonyme a récemment révélé au Sun : « Si elle a choisi de s’exprimer, le cœur ouvert de cette période avec Kate, les dégâts qui pourraient être causés à la famille royale sont considérables ». Et de souligner : « Elle a le pouvoir de dévoiler à quel point les rapports étaient compliqués entre elle, Harry, William et Kate ».

Le Palais a de quoi avoir la peur au ventre puisque Meghan Markle semble être prête à briser le silence. En effet, avant cet entretien, elle a annoncé à l’interviewer qu’elle était « prête à parler ». Toujours selon ses explications : « En tant qu’adulte qui a vécu une vie complètement autonome pour ensuite rejoindre cette structure différente de ce que l’on imagine, c’est vraiment libérateur de pouvoir obtenir le privilège de dire oui ».