Françoise Hardy a récemment fait parler d’elle sur RTL. C’est le cœur ouvert que la chanteuse s’est livré au sujet de son état de santé. Dans son témoignage elle souligne : « Je peux me faire euthanasier… ».

Mardi dernier, Françoise Hardy a profité de son passage sur RTL pour livrer des confidences au sujet de son état de santé. La chanteuse de 77 ans projette de se faire euthanasier

Françoise Hardy au plus mal…

Françoise Hardy est décidée à mettre pour de bon fin à ses souffrances ! En effet, depuis plusieurs décennies, son quotidien est gâché par une maladie qui la ronge de l’intérieur. Son cancer du larynx lui fait beaucoup souffrir à cause des effets secondaires et les nombreuses séances de radiothérapies auxquelles elle doit faire face. Pour l’artiste septuagénaire, c’est l’enfer.

À 77 ans, elle n’entend plus que sur une seule oreille. Il y a quelques semaines, à l’occasion d’une entrevue pour Paris Match, elle a révélé être privée de salive depuis maintenant 3 ans. En parallèle, l’interprète de « message personnel » rapporte des difficultés à respirer, des crises de suffocation et des saignements interminables du nez.

Résultat, sa carrière est aujourd’hui au point mort, à sa grande désolation. Cette semaine, dans le cadre de son passage sur les ondes de RTL, la mère de Thomas Dutronc s’est une nouvelle fois lâchée au sujet de sa maladie. Selon ses explications : « Je passe 6 heures par jour pour m’alimenter. Le reste du temps, je consulte mes courriels et je réalise d’importants traitements médicaux ». Et de préciser : « Je suis asséchée de partout à cause des rayons (…). Ils ont affecté mes glandes salivaires… »

La chanteuse prête à quitter ce monde ?

Face à l’ampleur de la situation, Françoise Hardy envisage l’euthanasie. Comme elle l’explique : « À un moment donné, lorsque la souffrance est insupportable et qu’il n’y a plus d’espoir, il faut y mettre fin. C’est la moindre des choses (…). Ma mère a pu se faire euthanasier avec mon aide ». Dans son témoignage, elle indique également : « Savoir que ma mère peut enfin cesser de vivre avec cette terrible maladie, ça m’a rassuré. Il faut que la France en fasse autant. Il faut autoriser cette loi ».

S’il y a une chose que la mère de famille regrette aujourd’hui, c’est le fait que la procédure à suivre soit si compliquée. Lors d’une interview pour Paris Match, l’artiste a déjà révélé ses intentions de mettre fin à ses douleurs. À l’époque, elle avait précisé : « Je ne crains pas la mort, mais j’ai très, très peur de souffrir, d’autant plus que c’est déjà le cas ». Et d’ajouter : « Quand mon état s’aggravera, je n’aurai, malheureusement, pas le soulagement de savoir que je peux me faire euthanasier (…) ».