À l’occasion de son passage dans Sept à huit, Gérard Lanvin a décidé de pousser un gros coup de gueule concernant l’époque actuelle. Selon lui, cette dernière est « déconcertante » et « affligeante ». On fait le point pour vous !

Le week-end dernier, Gérard Lanvin était présent sur le plateau de Sept à huit pour faire la promotion de son premier album. Il a également profité de cette occasion pour partager sa frustration concernant l’époque actuelle. Zoom sur les ressentis de l’acteur de 70 ans !

La Covid-19 a tout révélé !

À 70 ans, Gérard Lanvin a décidé de percer dans l’univers passionnant de la musique. Aux dernières nouvelles, il vient de terminer son tout premier album qu’il a baptisé Ici bas. Un chef-d’œuvre qu’il a concocté au sein du studio de son fils, situé à Montmartre. L’opus en question sera accessible à partir du 21 mai prochain. Le comédien présente aujourd’hui comme ambition de hausser le ton contre ce monde en détresse. Il s’est notamment prononcé au sujet de cette « époque minable où les sans-couilles parlent derrière leurs écrans » dans le portrait de la semaine. Une séquence qui a été diffusée dimanche dernier dans l’émission Sept à huit, sur TF1.

Dans sa prise de parole, le père de famille souligne : « Aujourd’hui, on constate que rien ne fonctionne. Les hôpitaux, les policiers, les pompiers. Il manque de tout. Tout le monde est en difficulté alors qu’il y a des exercices à faire pour nous tous, et qui sont primordiaux », explique-t-il face à Audrey Crespo-Mara. Et selon le principal concerné, tous ces défauts ne relèvent « pas d’aujourd’hui », mais la Covid-19 « a tout révélé ».

Gérard Lanvin craint pour l’avenir de l’humanité

Mis à part le coronavirus, Gérard Lanvin est inquiet, car, selon lui, « la technologie a pourri le monde ». Certaines personnes dénoncent des choses, portent des accusations sans la moindre preuve, sous le couvert de l’anonymat. Des soupçons qui sont particulièrement visibles sur les réseaux sociaux. À ce propos, l’acteur précise : « L’époque, elle est déconcertante, affligeante (…) C’est une époque minable. C’est compliqué d’imaginer un monde meilleur pour les prochaines années à venir. »

Et le futur constitue un détail signifiant pour le père de Manu et Léo. Car à part ces derniers, il est très angoissé au sujet du monde qu’il va léguer à sa petite-fille. « Je suis un citoyen inquiet, de ce monde qui arrive. Je suis inquiet pour ma petite-fille et mes enfants même s’ils sont déjà des hommes ». Espérons que la musique va permettre de soulager toutes ces angoisses et adoucir les mœurs.