Difficile pour Gilles Verdez cette semaine de contenir sa colère face à Sylvie Ortega. En effet l’ex-agent de Loana avoue clairement qu’elle « doutait de sa sincérité ». De quoi mettre le chroniqueur dans tous ses états.

Jeudi dernier, Cyril Hanouna avait une nouvelle fois convié Sylvie Ortega sur le plateau de Touche pas à mon poste. Une fois encore, l’ambiance était électrique entre l’ex-collaboratrice de Loana et Gilles Verdez. Et pour cause…

Sylvie Ortega essuie une mauvaise réputation…

Ces derniers jours, Sylvie Ortega est la cible de plusieurs critiques. Malgré une mauvaise image aux yeux du public, l’ancienne agent de Loana est régulièrement conviée sur le plateau de TPMP. Avec ces multiples apparitions, les fans du talk-show ont parfois l’impression qu’elle est l’une des chroniqueuses de Baba. Mais au cours de ses participations, la brune au tempérament colérique multiplie les disputes avec les collègues de Cyril Hanouna.

Ce fut notamment le cas avec Benjamin Castaldi et plus récemment Gilles Verdez. Les deux chroniqueurs l’ont déjà pointé du doigt pour son caractère « manipulatrice ». Selon ces deux derniers, la mannequin espagnole ne cherche qu’à « s’attirer la couverture » et multiplie les « mauvaises fréquentations ». Il faut dire que la veuve de Ludovic Chancel ne cesse de créer la polémique.

Aux dernières nouvelles, Gilles Verdez a accusé l’ancienne top model de vendre des scoops au sujet de Loana à la presse. Face à ces accusations, la principale concernée n’a pas tardé à réagir. Mercredi dernier, elle a dézingué le chroniqueur de TPMP sur les réseaux sociaux. La jeune femme souligne ainsi que le journaliste 56 ans aurait tenté de lui extirper des informations.

Gilles Verdez sort de ses gonds…

Pour mettre les points sur les « i », ce jeudi 1er avril, le trublion du PAF a décidé une nouvelle fois d’inviter Sylvie Ortega sur C8. L’heure des règlements de compte a sonné entre les deux antagonistes, chacun défendant ses propres intérêts. Selon la mannequin, l’écrivain qu’elle avait face à lui l’aurait contacté pour obtenir des informations sur l’icône emblématique de Loft Story. De quoi chauffer l’animateur.

C’est ainsi qu’il a haussé le ton en hurlant : « Retirez ce que vous avez dit. Vous mettez en cause ma sincérité, c’est dégueulasse ça ». Selon lui, son interlocutrice tentait une nouvelle fois de détourner la vérité en s’en prenant à lui. Comme il l’explique : « Vous vendez des informations sur Loana madame » avant que Cyril Hanouna n’interrompe le débat.

L’animateur d’À prendre ou à laisser finit par lâcher : « Gilles Verdez j’y crois pas du tout ne vous inquiéter pas (…) » pour rassurer son invitée. Mais cette dernière n’a pas fini de vider son sac. Pour elle, il est clair qu’elle a raison sur le sujet. Le chroniqueur, fou de rage, lui lance : « Arrêtez ! Vous allez arrêter, vous allez m’agacer alors que je suis très serein ». Décidément, le torchon ne cesse de brûler entre ces deux-là…