Le patrimoine astronomique de Johnny Hallyday a toujours été une source de conflits entre ses deux héritières. À savoir sa fille Laura Smet et sa dernière compagne, Laeticia Hallyday. 

La belle-fille de Laeticia Hallyday ne cesse de mener un gros combat depuis la disparition tragique de son père, en décembre 2017. L’objectif : récupérer la part du gâteau qui lui revient de droit. Cette terrible guerre des héritages fera la Une de tous les médias. Et jusqu’au jour d’aujourd’hui, les bruits continuent de courir. Selon les rumeurs, la mère de Jade aurait pu récupérer un énorme chèque avant le décès de Johnny Hallyday

Mésentente interminable entre l’épouse et la fille

Le cercueil de Johnny Hallyday avait à un moment donné symbolisé les désaccords entre Laura Smet et sa belle-mère. En effet, Laeticia voulait que le corps du défunt soit emmené dans le caveau familial dont la construction émanait de ses ordres. Pour sa défense, la blonde de 46 ans a souligné que l’emplacement actuel ne permettait pas la conservation du corps, notamment à cause de l’eau de mer.

Une condition qui a bien évidemment déplu à la fille de Nathalie Baye. Selon elle, il s’agit tout simplement d’une volonté de ramener à soi les souvenirs du défunt rocker. La demi-sœur de David Hallyday a réussi, de manière temporaire, à interrompre l’exhumation. Malheureusement pour elle, la nouvelle compagne de Jalil Lespert finit par obtenir gain de cause.

Il faut savoir que le père de Jade et Joy avait souhaité à ce que l’ensemble de ses biens soit transféré à sa dernière épouse. Un choix que David et Laura ont nié sans appel. Pour défendre leur cause, les deux enfants aînés du chanteur ont mis en avant la législation qui indique que le patrimoine de tout individu décédé revient naturellement à ses héritiers.

En 2018, la cour américaine avait ainsi renoncé à ce qu’une partie des biens du Taulier soit évacuée dans un trust américain au nom de la veuve. De quoi encourager les deux descendants, David Hallyday et sa demi-sœur, à poursuivre leur combat auprès du tribunal américain. Le compromis qui vient d’être trouvé après plusieurs années de combat juridique a cependant été vu d’un mauvais œil par les témoins de l’affaire. En effet, le fils de Sylvie Vartan qui souhaitait remporter une partie des droits sur les albums du défunt avait finalement cédé.

« Du patrimoine, peu de trésoreries et énormément de dettes… »

Si certains fans annoncent une dette valant aux alentours des 34 millions d’euros octroyés à la veuve du Taulier, cette dernière a tenu à faire une mise au point. « Sur les chiffres, il y a eu beaucoup de fantasmes », souligne-t-elle. Et la fille d’André Boudou d’ajouter : « La vérité, c’est qu’il y a du patrimoine, peu de trésoreries et énormément de dettes ». La principale concernée n’a cependant pas avancé de montant précis. Bien qu’elle doive freiner un peu sur son mode de vie à l’américaine, l’ex-femme de Johnny ne cède pas à la pression. Comme elle le précise : « Je vais devoir rembourser la dette fiscale. C’est mon devoir, je l’accepte » en insistant sur le fait d’accorder la priorité à ses deux filles.