Amel, celle qui a remporté avec brio la saison 2 de Koh-Lanta vient de faire des révélations traumatisantes. L’aventurière s’est notamment prononcée au sujet de la fameuse épreuve de confort. On vous dit tout !

L’heureuse gagnante de la seconde édition de Koh-Lanta s’est prononcée à travers une publication répugnante sur son compte Twitter. Amel a notamment parlé d’une « diarrhée assurée » pour les participants du fait du manque de nourriture.

« Magie et découverte n’opèrent qu’une fois »

Cela fait moins d’une vingtaine d’années qu’Amel a été couronnée grande gagnante de l’émission présentée par Denis Brogniart sur TF1. La jeune femme qui a remporté la seconde saison du jeu a tenu à faire quelques révélations fracassantes concernant le jeu. Sur son compte Twitter, elle a écrit : « (…) Je me suis retrouvée dans une jungle hostile. Une aventure où on apprend un peu plus sur soi-même, loin de nos proches, loin de notre confort (…) ». Notons que l’aventurière était la première de l’histoire du jeu à avoir gagné.

En dépit de cette expérience extraordinaire, la principale concernée à renoncer à rejoindre l’édition All Stars cette année. « Magie et découverte n’opèrent qu’une fois », avait-elle précisé à ce sujet. Mais le jeu d’aventures n’est pas seulement synonyme de découverte et de rencontres. L’émission se distingue également par l’épreuve mythique du confort. L’ancienne participante a d’ailleurs fait des confessions traumatisantes auprès de ses milliers d’abonnés.

Les internautes sous le choc

Dans son récit, Amel explique : « L’estomac est complètement à sec dans Koh-Lanta. Quand on mange un vrai repas, c’est diarrhée assurée. Du coup, lorsque je les vois heureux aux conforts, je suis mdrr », a-t-elle souligné sur le réseau social. Des aveux qui ont bien évidemment choqué les internautes. En dessous du tweet, on a pu repérer plusieurs commentaires comme : « Ça c’est de l’info ! Je repense à l’an dernier avec le burger énorme ! », « Au moins ils se mettent bien avant », « Elle était anéantie » ou encore « J’avais mal au bide pour elle la pauvre ».