Mauvaise nouvelle pour David Hallyday et pour ses fans ! Le chanteur serait en effet privé de séjours sur le sol français. Résultat, il ne peut pas assurer la promotion de son nouvel opus ! On vous dit tout.

Connu pour avoir toujours fait preuve de discrétion et d’entière indépendance, le fils du Taulier poursuit seul son parcours sur les traces de son père. Malheureusement, alors qu’il prévoyait de réaliser la campagne de son nouvel album, David Hallyday fait face à une difficulté de taille.

Les problèmes s’enchaînent pour David Hallyday

En 2018, alors qu’il est en deuil à la suite du décès de son père, David Hallyday a signé un nouvel album. Ce dernier, baptisé « J’ai quelque chose à vous dire », a très vite cartonné et obtient le titre de disque d’or. Quelques mois plus tard, son opus est sacré disque de platine. Après avoir fait face à la disparition douloureuse du Taulier, le chanteur de 54 ans a dû affronter une nouvelle épreuve. Celle liée à l’héritage de Johnny Hallyday, qui l’opposait à sa belle-mère, Laeticia Hallyday. Quelques années plus tard, le monde est paralysé par une crise sanitaire sans fin. Et décidément, le destin n’a pas fini de s’acharner sur le père d’Emma et Cameron.

Pourtant, le contexte actuel est relaté dans ses compositions à travers l’album baptisé « Imagine un monde », sorti en novembre 2020. Un chef-d’œuvre dans lequel il aspire à un meilleur avenir de l’être humain, notamment sur le plan écologique. Au fil des années, ce militant de la nature a fini par faire de la préservation de l’environnement sa priorité. Mais alors qu’il était heureux de retrouver son pays natal, le voilà qui se fait arrêter par les autorités !

Un retour au bercail obligé !

Ce citoyen français, qui a grandi en partie aux États-Unis, passe la plupart de son existence à Faro. Une petite ville située en Portugal et qui est interdite de séjour depuis le mois de novembre dernier. Une nouvelle rapportée par le magazine Libération, dans une de ses publications. À l’occasion du lancement de son dernier opus, l’équipe de libération a tenu à s’entretenir avec David Hallyday, pour tenter de le connaître davantage. Selon les résultats de l’entrevue, lorsque le fils de Sylvie Vartan avait débarqué à l’aéroport de Paris, il s’est fait rattraper par des agents chargés de la sécurité sanitaire.

Contaminé par le virus, il a dû se résigner à retourner dans sa propriété portugaise. Un retour forcé qui est difficile à encaisser pour l’interprète de « Un homme libre ». Notons que ce dernier a dernièrement été accusé à tort de ne pas débourser ses impôts en Hexagone. Et voilà qu’il se fait rejeter malgré lui, à l’autre bout du pays. Heureusement, il pourra revenir quelques mois plus tard, le cœur léger et prêt à retrouver ses admirateurs français.