Décidément, le sort ne cesse de s’acharner contre Patrick Sébastien. À l’occasion de son passage dans Touche pas à mon poste, l’ancien animateur de France 2 s’est confié au sujet de « ses grosses galères ». On vous dit tout !

Ces derniers jours, Patrick Sébastien enchaîne les coups durs ! Visiblement touché par la poisse, rien ne va plus dans la vie du présentateur de 67 ans. À l’occasion de son passage sur le plateau de Touche pas à mon poste, il s’est livré sans retenue au sujet de ses soucis. Le point à travers cet article !

« Je n’ai que des emmerdements »

Patrick Sébastien s’est surtout fait connaître grâce à son émission « Le plus grand cabaret du monde ». À l’époque, il travaillait encore pour la chaîne du groupe France Télévisions. Après son départ de France 2, il décide de faire son grand retour en dévoilant son magazine baptisé : « Jeux vous aime ». Un projet qu’il a tenu à présenter lors de son passage devant Cyril Hanouna et ses chroniqueurs sur C8. L’occasion pour le présentateur de confier ses gros soucis.

Comme le souligne l’ancien compagnon de Fanfan : « Je n’ai que des emmerdements ». Comme le confie le père de famille devant Benjamin Castaldi et consorts : « J’ai la télé qui s’est arrêtée, avec le Coronavirus, on ne peut pas travailler. Hier soir, j’ai glissé sur une marche et je me suis blessé. J’ai une attelle au pied » précise l’humoriste, avant d’ajouter : « Des rénovations ont lieu dans ma propriété. Un incendie s’est déclaré et trois de mes granges ont été décimées par le feu. 10 camions de pompier sont également partis en fumée ».

« Si tu restes optimiste, la solution tu l’as en toi »

En dépit de ces multiples coups durs, Patrick Sébastien ne décourage pas pour autant. Celui qui vient de démentir un dîner avec le Président de la République a tenu à partager sa méthode pour relativiser. Comme le souligne le père de 4 enfants : « J’ai des amis qui sont en fauteuil roulant. D’autres qui luttent contre diverses maladies graves. Si tu restes optimiste, la solution tu l’as en toi », confesse-t-il. Il indique qu’il est possible de rester positif en dépit des galères. Et le réalisateur de conclure : « Je veux être à l’image de ça ». En voilà un bel exemple sur lequel il faut s’inspirer en ces temps difficiles…