Bruno, l’actuel champion des 12 coups de midi vient d’être renvoyé ! Mais pas de quoi déstabiliser le candidat qui s’amuse plutôt de la situation : « Je peux rester jusqu’à Noël »

La sentence est tombée pour Bruno ! Lundi dernier, il a confié à Jean-Luc Reichmann que son employeur venait de le renvoyer. Une situation qui ne le décourage pas pour autant. Pour rappel, depuis quelques semaines, le maître de midi frôle l’élimination à maintes reprises. Espérons que le champion des 12 Coups de midi va se ressaisir au risque de tout perdre maintenant qu’il n’a plus de travail.

Bruno passe aux aveux sur TF1

Une nouvelle semaine débute sur le plateau des 12 Coups de midi. Depuis qu’il a débarqué dans l’émission, Bruno ne cesse d’épater les fidèles téléspectateurs de La Une. Le champion est actuellement à la tête d’une cagnotte totale de 402 454 euros. Un joli jackpot qui lui vaut l’admiration de Jean-Luc Reichmann et des fidèles téléspectateurs. L’animateur de 60 ans a même précisé la veille qu’il avait dépassé la barre des 400 000 €.

Une jolie somme qui laisse le protégé de Léo Matteï incrédule. « C’est magique. Je n’arrive toujours pas à y croire. Jusqu’à ce que j’obtienne un chèque géant, je pense que je ne réaliserais jamais. Ça fait virtuel pour le moment… » affirme le jeune candidat de 29 ans. Avant de lâcher : « Et en plus, pour ne rien vous cacher, j’aurais peut-être besoin d’argent dans les jours à venir ». Une remarque qui n’a pas laissé le compagnon de Nathalie Lecoultre insensible…

« J’aurais plus de temps libre, donc je peux vraiment rester jusqu’à Noël (…) »

Bruno s’est par la suite prononcé au sujet de sa vie professionnelle. Pour commencer, il raconte : « Donc j’ai passé une super semaine malgré quelques passages au rouge… Mais la semaine dernière, on m’a annoncé mon licenciement ». Une nouvelle qui ne semble pas déstabiliser le principal intéressé pour autant. De quoi susciter la stupéfaction chez Jean-Luc Reichmann. Son champion a en fait choisi de devenir philosophe. À la suite de sa destitution, le jeune homme affirme : « Après, je m’y attendais. Il y a un plan social dans la société et une personne par pôle devait s’en aller ».

Ses collaborateurs ayant travaillé pour l’entreprise pendant plus de 20 ans, il y va sans dire que ce soit lui qui ait été remercié : « Je m’en doutais que ça allait tomber sur moi. Ils me l’ont officiellement annoncé vendredi. » Mais au lieu de se lamenter de son sort, le redoutable maestro du jeu préfère en rire. Comme il l’explique, sur une note d’humour : « J’aurais plus de temps libre, donc je peux vraiment rester jusqu’à Noël (…) ». Espérons qu’il y parviendra sans encombre…