Bruno a senti qu’on tentait de le piéger cette semaine dans « Les 12 Coups de midi ». Démasquée, la production a dû prendre une décision drastique. On vous dit tout ! 

Bruno est bien parti pour renverser le redoutable Paul dans Les 12 Coups de midi ! Actuellement à la tête de 126 participations, le champion de TF1 avance lentement mais sûrement. Il a déjà renfloué une cagnotte d’une somme totale de 530 000 euros. Cultivé et très intelligent, le candidat a le flair ! Alors forcément, quand on tente de le piéger, il sait se défendre !

Bruno n’est pas dupe…

Mardi dernier, Bruno a encore bluffé les fidèles téléspectateurs de TF1. En effet, le champion de Jean-Luc Reichmann a réussi à déjouer une question piège de la rédaction. À la grande surprise de l’animateur, il va donner la bonne réponse avec une explication plausible. La question du jour concernait la signification du prénom Isaac en hébreu. Comme à l’accoutumée, l’interprète de Léo Matteï lui avait donné plusieurs propositions de réponses.

Parmi les options, le maestro devait choisir entre « il rira » et « il pardonnera ». Très vite, il prend conscience que la production tentait de le conduire droit dans la gueule du loup avec cette question piège. Avant de donner sa réponse, il commence par lâcher : « L’auteur de cette question a tenté de trouver un piège. “Il pardonnera” c’est tellement religieux, que ça donne l’air d’une évidence. Alors que “il rira”, ça n’a aucun lien », explique-t-il, sûr de lui

« L’auteur de la question est viré »

Derrière la troisième proposition de réponse se trouvait « Il priera ». « Ça sent le piège. Quelqu’un l’a écrit ça ! Il s’est dit : “Il va tomber dedans ! » », a commenté Bruno, sentant le piège devant lui. Et il a eu raison. Le champion n’est pas tombé dans le panneau puisqu’il a répondu « il rira ». L’animateur de son côté a fait semblant de s’adresser à la régie à travers son oreillette.

« Oui ? On vient de m’informer que l’auteur de la question est viré » affirme le compagnon de Nathalie Lecoultre. Et son interlocuteur, prêt à jouer le jeu à fond, lui répond : « Ah mince ! ». « C’est beaucoup trop facile pour vous ! », a fini par admettre le présentateur de 60 ans. À l’issue de cette belle victoire, le jeune homme a réussi à empocher 902 euros de plus. Sacré Bruno !