Jean-Luc Reichmann s’est récemment confié au sujet d’une faiblesse de Bruno qui le gêne au quotidien. De quoi s’agit-il ? La rédaction de PHPA fait le point pour vous !

Personne n’est parfait ! Comme chacun d’entre nous, Bruno lui aussi présente des défauts. Une faiblesse que lui reprochent d’ailleurs de nombreux téléspectateurs, mais aussi l’animateur des 12 Coups de midi. Décryptage.

Cette manie de Bruno qui commence sérieusement à irriter le public

Le nouveau champion des 12 Coups de midi n’a pas que des qualités ! Alors qu’il vient de décrocher avec brio sa 148e victoire cette semaine, Bruno peut être fier d’être aujourd’hui à la tête de 630 000 euros. Mais le jeune homme présente une faiblesse qui commence sérieusement à énerver les téléspectateurs. Sur les réseaux sociaux, il y a des haters qui en ont assez de le voir à l’écran, d’autres qui le reprochent une mauvaise habitude.

Son acolyte, Flavie, qui ne rate rien de son aventure sur TF1 a dévoilé que le champion était la cible de « petites critiques ». Selon la jeune femme, un fan du programme n’appréciait pas sa manière de parler. Il semblerait que le candidat n’articule pas assez et du coup, il est difficile de comprendre ce qu’il dit ». Une remarque à laquelle Jean-Luc Reichmann a tenu à réagir. L’interprète de Léo Matteï souffre également de ce même problème lorsqu’il s’adresse à son protégé.

« ’Il n’articule pas… »

Jean-Luc Reichmann a ainsi avoué : « Je n’osais jamais en parler ! Même ma sœur, malentendante, a affirmé : “Il n’articule pas, heureusement que l’émission est sous-titrée ». Malgré tout, le compagnon de Nathalie Lecoultre a une petite idée de la raison pour laquelle son champion articule aussi mal. « Quand vous avez un petit coup de mou, c’est un petit peu du chewing-gum », a-t-il souligné.

Bruno, quant à lui, préfère faire bonne figure en faisant part de sa gratitude à ceux qui retranscrivent ses déclarations. Sans quoi, les téléspectateurs ne comprendraient jamais rien de ce qu’il raconte. Toutefois, l’animateur a tenu à sensibiliser son champion de bien vouloir réaliser des exercices d’articulation. Pour l’aider à s’entraîner, le père d’une famille recomposée lui a proposé de répéter la célèbre phrase : « Je veux et exige ». Reste à savoir si ces entraînements vont finir par payer !