Alors que l’étoile mystérieuse de « 12 coups de midi » est entièrement dévoilée, Bruno ignore la personnalité dissimulée derrière. Mais qui est donc Marcel Amont ? On vous dit tout !

Mardi dernier, l’étoile mystérieuse était entièrement dévoilée dans Les 12 Coups de midi. Hélas ! Bruno, le champion en titre de l’émission n’est pas parvenu à démasquer la personnalité cachée derrière. À savoir Marcel Amont

Mini-portrait de Marcel Amont

Pas de bol cette semaine pour Bruno, le champion de TF1 ! En effet, bien que les cases de l’étoile mystérieuse étaient révélées en intégralité, le candidat ne parvenait pas à identifier la célébrité qui se dissimulait derrière. « Je ne connais pas cette personne », a-t-il indiqué à Jean-Luc Reichmann. Pourtant, sur les réseaux sociaux, les fans de l’émission n’avaient aucun mal à démasquer le chanteur Marcel Amont.

Il faut dire que depuis quelques années, la célébrité apparaît de moins en moins en public. La dernière fois que ses fans l’ont retrouvé, c’était en février 2020. À l’époque, l’interprète de « Un mexicain » était venu dans les Pyrénées-Atlantique, pour être intégré à l’Académie du Béarn. Un véritable honneur pour le père de Mathias Miramon qui a tenu à prendre la parole pour l’occasion.

Dans son discours, il a expliqué : « J’ai mes pieds à Paris, mais ma tête dans les montagnes. Mes parents auraient été fiers de voir que je suis devenu académicien (…). Ici au moins on parle la même langue bien qu’avec l’âge, je bafouille un peu ! ». Un discours durant lequel il avait également tenu à faire un clin d’œil à ses acolytes, à l’instar de Henri Verneuil, Jacques Brel, Georges Brassens ou encore Yves Montand.

Un chanteur qui a collaboré aux côtés des plus grands

Alors que Bruno ne connaît rien du parcours de Marcel Amont, ce dernier figure pourtant parmi l’un des piliers du music-hall français. Pour l’artiste, tout débute dans les années 60 lorsqu’il présente son premier récital à Bobino. Le principal intéressé aura le plaisir de travailler avec l’un des figures emblématiques de l’époque Claude Nougaro. Celui-ci compose plusieurs de ces morceaux, dont Le Balayeur du roy, Porte-plume, Le Tango des jumeaux ou encore Le Jazz et la Java.

En 1962, Charles Aznavour lui écrit Le Mexicain, dont le succès deviendra international. Ce tube est qualifié comme le plus grand chef-d’œuvre du chanteur dans toute sa carrière. Cinq ans plus tard, il donne un nouveau tournant à l’histoire de la télévision française. En effet, il orchestre la toute première émission en couleur diffusée sur le petit écran français.