Difficile pour Matthias Marc de cacher sa déception à l’issue de son élimination. Alors qu’il était à deux doigts de participer à la grande finale, le jeune cuisinier a tenu à partager ses ressentis lors d’une récente entrevue. On vous dit tout !

Matthias Marc a vu l’aventure « Top Chef » brutalement s’arrêter, aux portes de la finale. Un échec cuisant qui s’est joué dans un mouchoir de poche, au profit de Sarah Mainguy. Le jeune homme a accepté de se confier lors d’une entrevue pour Télé-Loisirs. Le point à travers cet article !

Une défaite amère

Au cours de cet entretien, Matthias Marc explique qu’il ne regrette pas d’avoir choisi le défi qu’il a lancé à ses adversaires. Comme il le souligne : « Je voulais éviter qu’on me reproche de faire une épreuve impossible. Cette épreuve reflète ma personnalité en cuisine et le message que je souhaite transmettre ». Le membre de la brigade de Philippe Etchebest avoue également qu’il s’attendait à se retrouver en ballotage. « Lorsque j’avais vu l’assiette du cannelloni de Sarah, je me suis dit que ça allait être chaud », poursuit-il.

À l’issue de sa décision, Michel Sarran a tenu à s’expliquer auprès de Matthias. Ce dernier raconte combien le chef cuisinier était mal à l’aise : « Il m’a dit qu’avec mon parcours, ça le faisait vraiment chi** de m’éliminer sur un truc comme ça ». Et le jeune cuisinier de reconnaître : « Sarah et Mohamed méritent amplement leur place. Je suis content pour eux deux. C’est le jeu ».

Philippe Etchebest est écœuré

Matthias a également confié à quel point son chef de brigade était dégoûté par cette élimination. « Il m’a dit “non, pas toi ! ». Selon le principal concerné, Philippe Etchebest a réellement l’âme de la compétition dans le sang. Le cuisinier souligne que chaque chef dispose de sa propre personnalité : « Certains chefs sont plus sensibles à certaines choses », confesse-t-il lors de sa prise de parole.

Le protégé de l’icône emblématique de Cauchemar en cuisine regrette toutefois de ne pas être allé plus loin dans l’aventure. Comme il l’affirme : « C’est surtout ma faute à moi de ne pas oser jusqu’au bout. J’ai joué la carte de la stratégie et je ne me suis pas donné à fond. Je me suis fait piéger par mon propre jeu. Ce sont de mauvais choix tactiques et il faut les assumer. Quant à ses prochains projets culinaires, Matthias affirme qu’il n’en a pas encore pour le moment.