Michel Cymes a récemment été la proie d’un escroc. C’est le cœur lourd qu’il s’est livré sur le plateau de « Quotidien » pour pousser un énorme coup de gueule au petit écran. On vous dit tout !

Le médecin et présentateur Michel Cymes était convié sur le plateau de Yann Barthes. À l’occasion de son passage dans Quotidien (TMC), il a lancé un cri de détresse auprès du grand public. Il souligne avoir été victime d’une énorme escroquerie ayant ruiné sa notoriété et son train de vie quotidienne.

« J’ai les épaules larges, mais quand même »

Ces derniers jours, Michel Cymes ne cesse de prendre quelques pincettes à chacune de ses apparitions au petit écran. En effet, le célèbre médecin se retrouve tiraillé entre le besoin d’informer les téléspectateurs et son désir de se repentir. Notons que le principal intéressé a évoqué des déclarations quelque peu malencontreuses au début de l’épidémie de Coronavirus. 

Mardi dernier, le chroniqueur de 63 ans avait répondu présent à l’invitation de Yann Barthes sur le plateau de TMC. Il a profité de l’occasion pour exprimer son indignation face à l’annulation du vaccin AstraZeneca en France. Ce qui selon lui représente un « pas en arrière » dans la lutte contre l’épidémie. Il a également confié son regret au sujet de certaines de ses déclarations concernant l’utilité du masque. « J’ai les épaules larges, mais quand même », a précisé l’ami de Marina Carrère d’Encausse. Lors de son passage sur le talk-show télévisé, il a également adressé un message de la plus haute importance à destination du grand public. 

« Je ne fais pas de publicité pour des régimes. C’est une escroquerie ! »

En effet, l’animateur de « Quotidien » a souligné que son invité s’était mis à faire de la campagne publicitaire pour des pilules amincissantes. Pour appuyer ses arguments, Yann Barthes a fait défiler un cliché de la publicité en question et qui a été posté sur Facebook. Mais il était loin d’imaginer qu’il s’agit en fait d’une arnaque. Comme l’explique le compagnon de Nathalie : « Ça fait des mois que je mène ce combat avec mon avocate. On s’est battu contre Facebook, qui a fini par supprimer toutes les pubs. À présent, il y en a d’autres sur la Toile… » Et de s’exclamer : « Je ne fais pas de publicité pour des régimes. C’est une escroquerie ! ». Voilà qui a le mérite d’être clair !