Mauvaise nouvelle pour Mylène Farmer ! En effet, il semblerait que l’artiste, expulsée par ses voisins, doit trouver un nouveau toit où dormir. Mais que s’est-il passé ? On vous dit tout !

Aux dernières nouvelles, Mylène Farmer aurait quitté la capitale pour déménager en banlieue. Une initiative que l’artiste de 59 ans aurait été contrainte de prendre suite à l’expulsion par ses voisins. Le point à travers cet article !

Changement de vie radical pour Mylène Farmer

Au même titre que de nombreux Français, Mylène Farmer aurait pris l’initiative de quitter la capitale. Pour rappel, elle habitait dans le 16e arrondissement jusqu’à ce que ses voisins l’ont renvoyé. Résultat, la chanteuse va déménager en banlieue, dans une nouvelle maison. Un changement de vie drastique et un énorme coup dur pour l’interprète de « L’âme dans l’eau ».

Selon le magazine Public, la Canadienne vivait auparavant avec ses deux bergers suisses au sein de la villa Montmorency. Celle qui a contribué à la réputation d’Alizée n’a pas pour autant opté pour une meilleure qualité de vie. Dans les colonnes du magazine, elle indique clairement qu’elle n’avait pas eu le choix. Et pour cause, ses voisins ne supportent plus ses deux compagnons à quatre pattes…

Les raisons de son expulsion

Selon les nouvelles rapportées par le magazine Public, les propriétaires de la villa située à Paris ont enchaîné les plaintes lors d’assemblées générales. En 2020, le verdict a été sans appel pour la célébrité qui s’est retrouvée dans l’obligation de préparer ses affaires. Un combat entre voisins perdu qui aurait eu pour source une tragédie survenue en 2013. Selon Public, un chien aurait mordu une factrice au sein de la propriété. Depuis, les propriétaires de ce type d’animal de compagnie ont été alertés à maintes reprises.

Avec ses deux bergers suisses, la principale concernée aurait ainsi été vue d’un mauvais œil par ses voisins. Malgré tout, il est inenvisageable pour la star de vivre sans ses fidèles toutous. Raison pour laquelle elle a décidé de faire les cartons et de s’installer ailleurs. Espérons que ce changement permettra aux deux boules de poils de profiter pleinement de leur liberté, sans déranger le voisinage…