« Il y a eu deux morts », a confié Jean-Louis Aubert en évoquant un spectacle qui a mal tourné. Des aveux qui ont complètement froissé Nagui sur France Inter. Le point à travers cet article.

À l’occasion de son passage sur France Inter, dans l’émission « La bande originale », Jean-Louis Aubert s’est confié au sujet d’un spectacle qui a mal tourné. Son témoignage a de quoi créer des frissons dans le dos. Le chanteur du fameux groupe « Téléphone » a fait des aveux glaçants encore méconnus du public. On vous dit tout !

L’équipe de France Inter chez Jean-Louis Aubert 

Si elle l’avait su plus tôt, Leïla Kaddour-Boudadi aurait pris ses précautions. Cette semaine, Jean-Louis Aubert était confié par l’équipe de « La bande originale » sur le plateau de France Inter. L’occasion pour le musicien de 65 ans de promouvoir son nouvel opus intitulé « Refuge ». Des compositions dont les paroles émanent de ses propres inspirations. Le tout enregistré en studio avec des instruments appropriés. Cette visite au sein de l’appartement de l’artiste a fait plaisir à ce dernier qui vient de se faire opérer du cœur il y a 8 mois. La veille de cette visite, il a même annoncé sur Facebook à quel point il avait hâte de retrouver l’équipe de Nagui.

Une histoire de deal…

Jean-Louis Aubert était donc prêt à regarder le rétro sur son CV. Cependant, il ne s’attendait pas à ce qu’on évoque le sujet autour du concert dramatique qui a eu lieu au Pavillon de Paris en décembre 1977. Une date qu’il n’oubliera sans doute jamais. Mais sa réponse à l’interrogation de l’équipe du programme a quelque peu étonné les interlocuteurs. En effet, il s’est rappelé qu’il y avait eu deux morts à l’issue de ce spectacle. Un détail auquel personne ne s’attendait et qui a complètement glacé l’ambiance.

Une fois le malaise écarté, le mari de Mélanie Page a demandé plus de détails au sujet de cette tragédie. Le principal interviewé explique alors : « Il y a eu une histoire de deal, un peu, dehors, puis un coup de couteau (…) ». Par la suite, l’acolyte de Louis Bertignac a confié : « À la une de L’Express, il y avait un journaliste qui a failli perdre un œil en prenant la photo ». Une information qui a échappé à l’animateur et à ses collègues qui connaissaient pourtant bien le single.