Nicola Sirkis, le chanteur d’Indochine vient de critiquer ouvertement Vitaa et Slimane. Selon lui, le duo manquerait de « spontanéité » et d’« élégance ». On fait le point pour vous !

Le chanteur du groupe Indochine vient de balancer un gros tacle gratuit à destination de Vitaa et Slimane. À l’occasion de son passage au micro de la radio Kiss FM, Nicola Sirkis a déballé cash son point de vue au sujet du célèbre duo. La rédaction de PHPA vous partage tous les détails au sujet de cette critique virulente !

Une collaboration dont Nicola Sirkis est très fier

Face à Jérémy Kiffel, Nicola Sirkis s’est laissé aller à la confidence concernant ses goûts musicaux sur Kiss FM. Le chanteur qui vient de sortir un duo d’exception aux côtés de Christine and the Queens s’est permis de lancer un gros tacle à destination de deux stars de la chanson française. Interrogé au sujet de cette rencontre artistique, l’interprète de J’ai demandé à la lune a confié : « Je ne vois personne d’autre dans l’hexagone qui pourrait reprendre avec nous ce morceau (…). Je l’ai contactée au mois d’avril et je lui ai fait part de mon projet », explique-t-il.

Le leader d’Indochine n’était pas sûr que son offre allait plaire à la chanteuse. Mais cette dernière l’a tout de suite mis en confiance. Comme il le confirme avec excitation : « Je n’arrivais pas à croire qu’elle adorait ce morceau, que c’était une chanson qui lui avait fait beaucoup de bien. Je lui ai proposé de réaliser un featuring », évoque-t-il au sujet de ce coup de foudre artistique.

L’avis bien tranché du chanteur sur Vitaa et Slimane

Nicola Sirkis souligne la simplicité de leur rencontre et leur collaboration qui s’est faite de manière très naturelle. L’artiste de 61 ans précise à ce sujet : « C’était une très belle aventure (…) C’est inhumain, magique et rare », se réjouit-il. Et le chanteur de réaliser par la suite une comparaison inattendue avec les interprètes d’Avant toi : « Ça n’a rien à voir avec Vitaa et Slimane quoi. C’est tout de même plus spontané et plus élégant ».

Un règlement de compte surprenant auquel personne ne s’attendait. Il faut dire que l’ex-compagnon de Marie Guillard n’est pas du genre à critiquer les autres contrairement à son frère qui l’a attaqué récemment. Selon le principal intéressé donc, le duo qui se cache derrière l’opus « VersuS » n’aurait rien de naturel. Un partenariat qu’il juge tout simplement stratégique et rien d’autre. Reste à savoir comment les deux inséparables de la chanson française vont réagir à la suite de ces accusations…