À l’occasion de son passage dans On est en direct, Ophélie Winter a fait des confidences étonnantes. Elle s’est livrée sur le jour où le Prince Albert II de Monaco avait demandé sa main. On vous dit tout !

Samedi dernier, Laurent Ruquier avait accueilli Ophélie Winter sur le plateau d’On est en direct. La blonde de 47 ans était venue pour parler de son dernier ouvrage intitulé « Résilience : Retour sur un destin hors du commun ». L’occasion pour la célébrité de faire quelques confidences surprenantes concernant son passé…

Ophélie Winter à l’honneur sur France 2

Après un long moment d’absence, Ophélie Winter fait son grand retour, pour le plus grand plaisir des fans ! Le 28 mai dernier, Laurent Ruquier avait annoncé la participation de la chanteuse à son émission « On est en direct » sur France 2. Et son invitée a effectivement répondu présente pour parler de son autobiographie. Un livre qui devrait sortir chez HarperCollins à partir du 2 juin prochain.

La mannequin franco-néerlandaise évoque dans son ouvrage sa vie privée ainsi que le chemin parcouru sur le plan professionnel. Des confidences exclusives, sans tabous qui ont complètement estomaqué l’animateur de France Télévisions. La fille de Catherine Fefeu profite également de l’occasion pour évoquer son passé et son histoire d’amour avec un Prince. Parmi ses anecdotes, elle revient également sur la fois où elle s’est engueulée avec Whitney Houston…

« Ma mère voulait que j’accepte la proposition… »

Mais un aveu en particulier a surpris Laurent Ruquier. À un moment donné, il demande à son invitée : « Il a failli y avoir un autre prince dans votre vie, c’est le Prince Albert de Monaco. Vous auriez pu devenir princesse de Monaco. Il vous a demandé votre main ? ». Et Ophélie Winter de rétorquer : « Pas lui personnellement. À l’époque, j’ai reçu un message de Monaco qui nous invitait à signer un contrat pour l’épouser, s’installer là-bas et devenir sa compagne quoi… »

Une proposition qui selon la principale concernée a fait plaisir à sa maman. « Ma mère était devenue hystérique, elle voulait à tout prix que j’accepte la proposition. Moi je lui ai dit : “mais attends j’ai 17 ans j’ai envie de travailler et avoir ma propre indépendance, hors de question que je devienne une princesse…” » a souligné l’artiste. Et l’interprète de « Je t’abandonne » d’ajouter : « J’étais très proche d’Albert on s’entendait vraiment bien, mais j’avais envie de travailler que pour moi ».