Le coup d’envoi de la nouvelle émission baptisée « Le club des Invincibles » a été lancé samedi dernier sur France 2. Selon Paul El Kharrat, « isolé dans sa loge », des tensions sont apparues lors du tournage. On vous dit tout !

Le weekend dernier, les fidèles téléspectateurs de France 2 ont pu assister au premier épisode du « Club des invincibles ». La nouvelle émission animée par Nagui réunit les plus grands champions de jeux télévisés, dont Paul El Kharrat, ancien maestro des 12 Coups de midi. L’ex-protégé de Jean-Luc Reichmann souffrant du symptôme d’Asperger a tenu à décrire l’ambiance sur le plateau, avec ses coéquipiers.

Nagui aux commandes d’un nouveau jeu sur France 2

Après avoir annoncé sa décision de quitter Tout le monde veut prendre sa place, Nagui prend les commandes d’une nouvelle émission intitulée « Le Club des invincibles » sur France Télévisions. Un tournoi de culture générale qui réunit 4 des plus grands champions de jeux télévisés. À savoir Sandrine et Marie-Christine (ex-championnes de TLMVPSP d’une part) ; Paul El-Kharrat et Romain des 12 Coups de midi d’autre part.

Pour commencer, une dizaine de célébrités s’affrontent entre elles pendant 3 manches. Parmi elles : Valérie Damidot, Bruce Toussaint, Thomas Isle, Mélanie Page, Bruno Guillon, Florian Gazan, Sylvie Tellier, Franck Tapiro, Laurent Mariotte ou encore Carole Tolila. Au terme de chaque épreuve, le gagnant se qualifie pour affronter le quatuor des Invincibles. La personnalité vainqueur s’isole par la suite dans une cabine où il est interrogé sur diverses questions de culture générale. Ce n’est qu’après qu’il va s’opposer aux fameux « invincibles »…

Paul se confie sur les désaccords entre les champions

Alors que le jeu vient à peine de commencer, des tensions naissent déjà entre le quatuor des Invincibles. À l’occasion d’une récente entrevue, Paul El Kharrat s’est livrée sur sa maladie et les impacts que cela engendre sur le fait de travailler en équipe. Comme il le souligne : « Ça a été compliqué d’échanger avec les autres “Invincibles”. Il y a eu des incompréhensions ou des désaccords sur les réponses à donner. À un moment donné, j’ai perdu pied » explique le jeune homme.