Cette semaine, les inconditionnels de Pékin Express ont pu apprécier la suite des aventures de leurs binômes préférés. Mais une séquence jugée « homophobe » a irrité les internautes. À la suite de cette grosse polémique, la production a décidé de faire une mise au point. On vous dit tout ! 

Mardi dernier, les fidèles téléspectateurs de M6 ont pu apprécier la suite de Pékin Express. Lors d’une épreuve qui a eu lieu en Ouganda, les participants étaient invités à remonter les traces d’une petite fille et d’un petit garçon, en plein cœur d’une foule d’écoliers. Mais certaines règles du jeu ont déclenché de vives réactions de colère et d’incompréhension sur la Toile.

Une épreuve qui crée le bad buzz sur la Toile

Le duo catalan formé par Noël et Florent ainsi que les frères fêtards (Pierre-Louis et Arnaud) ont réussi lors des précédentes épreuves. Une victoire récompensée par un séjour inoubliable dans un hôtel de prestige. En revanche, les autres binômes devaient se retrouver dans une école située dans le village de Lukaya. Dans cette région, les enfants portent tous le même uniforme et ont la boule à zéro.

Des mesures prises « pour des questions d’hygiène et pour gommer les différences sociales » selon l’animateur de la course, Stéphane Rotenberg. Une épreuve qui s’annonçait donc particulièrement difficile. En effet, les participants devaient tirer une carte sur laquelle est indiqué le portrait d’une fillette et d’un jeune garçon. Tous les deux avaient le crâne complètement rasé.

Les aventuriers devaient donc les retrouver parmi une centaine d’écoliers éparpillés dans une cour de récréation. Mais il faut dire que les règles du jeu ont complètement offensé les internautes. Ces derniers ne comprennent pas la décision de la production et le concept même de cette épreuve qu’il trouve « homophobe ». Sur Twitter, les critiques n’ont pas tardé à jaillir.

M6 réagit face aux accusations des internautes !

À la suite de cette polémique, la production a décidé de briser le silence. Tout d’abord, au cours de cette épreuve, les inconditionnels de Pékin Express ont pu visionner des moments inoubliables riches en partages entre les enfants et les aventuriers. M6 souligne qu’il n’y a « jamais eu le moindre jugement sur les traditions locales. Au contraire, la production a redoublé d’efforts pour valoriser cette culture en mettant en exergue les richesses humaines de chacun ».

Le programme de divertissement à succès de La Six a toujours été une émission synonyme de découvertes, de partage et d’émotions. Une émission qui prône l’égalité dans les quatre coins du globe et lutte ainsi contre le racisme. Derrière ce discours de la chaîne privée, elle défend activement la solidarité entre Hommes.

Selon les explications de la prod’ : « Cette épreuve a déjà été réalisée en Asie (avec des moines bouddhistes, qui, eux aussi, ont le crâne rasé et sont vêtus du même uniforme) ainsi qu’en Amérique du Sud sans que cela ne crée de polémiques ». Et de préciser : « Dans l’épreuve d’hier, les écoliers (garçons et filles) sont tous vêtus de la même tenue (pour des questions d’égalité sociale) et sont tous rasés (pour des questions d’hygiène) ».