Gros coup dur pour Philippe Etchebest ! La sentence vient de tomber et la cour n’a pas tranché en sa faveur. Le chef cuisinier va devoir payer une importante somme à son voisin…

La déception est immense pour Philippe Etchebest ! Alors qu’il projetait d’ouvrir un établissement bordelais, l’un des voisins habitant dans les alentours a porté plainte contre lui. L’affaire a été mise entre les mains de la justice. Le plaignant demandant une annulation du permis de construire… Cette semaine, le verdict est tombé et le chef cuisinier de M6 n’a pas obtenu gain de cause. La sentence a été sans appel.

Le rêve s’effondre pour Philippe Etchebest

L’affaire a pris une tournure à laquelle ne s’attendait pas du tout Philippe Etchebest. En 2018, il avait décroché un permis de construire pour rénover un immeuble situé à Bordeaux. Il avait ainsi pour projet de transformer le bâtiment en « une épicerie, un salon de thé, un endroit de restauration proposant des plats à emporter et des menus gastronomiques (…) ». Hélas, un voisin habitant dans les alentours a décidé de mettre de l’ombre à son rêve. Il s’agit d’un certain Christophe Chaillet.

Ce dernier était contre la construction d’un mur et a même décidé de poursuivre le meilleur ouvrier de France en justice. Le but étant de suspendre le permis de construire du juré de Top Chef. Et la cour a tranché en sa faveur quelques mois plus tard. En 2019, le mari de Dominique avait indiqué : « Pour moi, c’est le rêve d’une vie, et je continuerais à me battre jusqu’au bout », lors d’une entrevue pour 20 minutes.

20 000 euros de dommages et intérêts…

Philippe Etchebest avait demandé 369 000 euros à son voisin pour « recours abusif », et 1,7 million d’euros si Christophe Chaillet « continuait à l’empêcher de réaliser son projet immobilier ». À cela s’ajoutent 80 000 euros pour « atteinte à l’image ». Hélas, la cour de justice de Bordeaux n’a pas reçu ses arguments. Bien au contraire, le chef étoilé a été déclaré coupable pour préjudice moral fait sur son voisin.

Comme l’illustre une publication parue dans les colonnes de 20 minutes, datant du 16 avril dernier. En effet, selon les juges, le principal accusé a mis la pression sur son voisin. Résultat, il est condamné à débourser 20 000 euros de dommages et intérêts ainsi que des charges de procédure valant 5 000 euros.