Au cœur d’un gros bad buzz suite à l’affaire dîners clandestins, Pierre-Jean Chalençon est à présent dans la ligne de mire du fisc. L’antiquaire aurait une montagne de dettes à régler à sa charge. On fait le point pour vous !

Visiblement, la situation s’aggrave pour Pierre-Jean Chalençon. Outre la polémique liée aux dîners clandestins, l’ancien acheteur d’Affaire conclue va devoir régler d’autres soucis avec le fisc. Il semblerait même qu’il n’aurait pas payé une énorme dette au service de Bercy. Le point à travers cet article !

Pierre-Jean Chalençon au cœur d’un gros scandale

Dans l’affaire liée aux dîners clandestins prenant Pierre-Jean Chalençon pour cible, le magazine Libération a rapporté quelques nouvelles sur le sujet. Selon cette publication : « Les impôts ont fait saisir rue Vivienne, à titre conservatoire. Des meubles et des objets d’une valeur de 1,35 million d’euros ont été saisis. Une soixantaine d’articles ont donc été énumérés par un huissier et ne pourront plus être cédés tant que le différend n’est pas soldé ».

L’ancien collègue de Sophie Davant se retrouve donc face à une grosse dette. En attendant, le spécialiste de Napoléon continue de faire parler de lui sur les réseaux sociaux. Au mois d’avril dernier, on le voyait célébrer la réouverture des établissements du Royaume-Uni. Dans son annonce, il se plaignait des initiatives qui n’ont pas été prises en France. Mais aujourd’hui, le collectionneur de 51 ans a le fisc à ses trousses.

Un antiquaire pointé du doigt

À la suite de sa publication sur Twitter, un internaute a commenté : « Nous on bosse, on respecte le confinement (…). Pendant ce temps, vous les riches vous faites la fête, vous continuez à vous gaver sur notre dos ». Il faut dire que Pierre-Jean Chalençon s’est fait de nombreux ennemis depuis quelques jours sur la Toile. Son comportement au sujet des dîners clandestins n’a pas du tout fait l’unanimité.

Pour sa défense, il a indiqué qu’il s’agissait d’un poisson d’avril. De quoi irriter les internautes. Malgré tout, le faux sosie de Michel Polnareff conserve le moral. Comme en témoignent ses récentes publications repérées sur son compte Instagram. Sans oublier ses problèmes avec le fisc. Pour l’heure, le principal intéressé n’a pas livré plus de précisions concernant l’affaire des dîners polémiques et l’éventuelle participation de célébrités à cette fameuse soirée.