L’amitié a pris fin d’une manière brutale et inattendue entre Bernard Montiel et Laeticia Hallyday. Mais pourquoi le courant ne passe-t-il plus entre les deux célébrités ? On vous explique tout en détail !

Au début de la semaine, Bernard Montiel avait célébré ses 64 printemps. L’occasion pour le chroniqueur de TPMP de se prononcer au sujet de ses rapports compliqués avec Laeticia Hallyday. Selon l’acteur soixantenaire, cette belle complicité a pris fin à cause d’une raison bien précise. Le point à travers cet article !

Bernard Montiel vide son sac sur TPMP

Il y a encore quelques années, Bernard Montiel partageait une amitié singulière avec les proches de Johnny Hallyday. Parmi eux figurent Laeticia Hallyday, Laura Smet et son demi-frère, David Hallyday. Hélas, cette complicité entre la veuve du Taulier et l’animateur a pris d’une manière inattendue. Tout a commencé après la mort du défunt rocker en décembre 2017. En effet, le chroniqueur de Cyril Hanouna a préféré se ranger du côté des fils aînés du Taulier lors de la guerre interminable des héritages. Comme il l’a précisé sur le plateau de TPMP : « Le fait qu’on déshérite les enfants ! Ça m’a dérangé ! ».

Le présentateur a ensuite pointé du doigt la façon dont la mère de Jade a surmonté le deuil de son défunt mari. Comme il l’explique : « Je trouve quand même qu’elle a une faculté à retrouver l’amour un peu trop rapide… C’est bien. Et puis elle a une capacité à atténuer la douleur, dans les bras d’un autre homme (…) C’est pénible à force », a-t-il lâché devant ses collègues de C8. Et de conclure « De là où il est, s’il [Johnny Hallyday, NDLR] constate qu’elle a un nouveau mec, dans son lit, dans sa maison à Saint-Barth’, je ne suis pas certain qu’il sera ravi ».

« Elle ressemble à une miteuse… »

Une chose est sûre, avec la veuve du rocker, le point de non-retour est atteint selon Bernard Montiel. Le collègue de Benjamin Castaldi n’a pas manqué de dénoncer ouvertement l’intervention de son ancienne acolyte lors de son passage dans Sept à Huit, il y a quelques mois. À l’époque, le principal concerné avait rapporté : « Moi je vais lui attribuer le César de la meilleure comédienne (…) Déjà, elle n’a pas la même voix dans la vie », a-t-il souligné, avant d’ajouter : « Lorsqu’elle revient avec sa petite voix et tout ça, ça ne fonctionne pas ! Sa petite voix, elle la prend pour la télé où elle ressemble à une miteuse ». Voilà qui est dit !