De nouvelles révélations choc viennent de tomber concernant Michel Drucker. Il semblerait que l’animateur ait en effet demandé aux médecins de l’euthanasier lors de son hospitalisation. On fait le point pour vous ! 

Avant son intervention chirurgicale du cœur, Michel Drucker avait envisagé qu’on mette fin à ses jours, dans la mesure où les choses tournaient mal. Une décision lourde de conséquences que l’animateur de Vivement dimanche a raconté cette semaine dans TPMP.

Michel Drucker demande à ce qu’on mette fin à ses jours

Michel Drucker a dû s’absenter du petit écran pendant plusieurs mois à la suite de son opération du cœur. Dans son ouvrage intitulé « Ça ira mieux demain », le monstre du PAF revient sur ce passage douloureux de sa vie. L’animateur vedette de France 2 raconte par exemple sa « course contre la montre » et la façon dont il a lutté contre la mort. Jeudi dernier, il était l’invité de Cyril Hanouna sur le plateau de Touche pas à mon poste. L’occasion pour le compagnon de Dany Saval d’évoquer ses craintes et ses angoisses concernant cette « lourde opération ».

Dans son livre, le journaliste septuagénaire explique : « Débranchez-moi. Je ne veux surtout pas me réveiller avec des handicaps. Je ne pourrai plus jamais exercer mon métier, donc ce n’est plus la peine (…) ». Dans certains passages de l’ouvrage, l’auteur souligne également : « Il n’y a pas d’intervention sans risques, et une opération comme la mienne est risquée (…). Si ça se passe mal, vous prévenez mon épouse, mais vous me débranchez ». Dans ces confidences, il précise qu’il aurait pu finir avec une prothèse à la jambe.

« Je me disais qu’une autre vie allait commencer… »

Cette opération représente une épreuve difficile pour Michel Drucker. Comme l’explique le père de famille : « J’ai cru que c’était terminé. J’ai pensé à plusieurs choses, je regardais énormément la télé. Mais c’est bizarre (…) avec la morphine, et les antidouleurs, on déraille complètement (…) ». Convaincu qu’il allait mourir, le présentateur de France Télévisions indique : « J’ai revu défiler plusieurs séquences de ma vie et je me disais après tout… Je ne suis pas croyant, mais après tout, retrouver Johnny, Gainsbourg, Dassin, Coluche, mon frère, mes parents… Je me disais qu’une autre vie allait commencer ».