Dans le cadre d’une entrevue pour Télépro, Sara Mortensen a évoqué ses ressentis à la suite de son départ « forcé » de Plus belle la vie. Zoom sur ce témoignage bouleversant !

Il y a quelques années, la séduisante actrice de 41 ans a cartonné à l’écran grâce à son personnage du Mistral, Coralie Blain. Cependant, la production a pris l’initiative de l’expulser du feuilleton Plus belle la vie du jour au lendemain. Une éviction dont elle conserve encore un souvenir amer jusqu’au jour d’aujourd’hui. Sara Mortensen témoigne !

Une éjection inexpliquée…

Sur la toile, l’héroïne de PBLV a écrit : « La production avait du mal à gérer mon emploi du temps. On a essayé de trouver un compromis ». Et Sara Mortensen de préciser : « Il n’y a pas de bonnes façons de faire lorsqu’on décide de licencier un comédien. Je sais que la décision n’a pas été évidente à prendre pour eux ». Du reste, Puremedias avait tenté d’élucider le mystère autour de ce départ inattendu.

Sébastien Charbit, le réalisateur, avait souligné : « Nous n’avions pas le choix ! Je suis le premier navré du départ de Sara ». Il poursuit en indiquant : « On sait tout ce que Coralie et les Bommel doivent à Sara. On avait réalisé que ça allait être un souci, mais il n’y avait pas d’autre alternative. J’ignorais que je l’appelais le jour suivant la dernière séquence. La décision a été prise le lundi et je l’ai contactée mardi ». Ils ont d’ailleurs nommé l’actrice Coralie Audret pour reprendre le relais au Mistral.

Sara Mortensen dégoûtée

Une chose est sûre : ce départ précipité a de quoi briser le cœur de Sara Mortensen. À l’occasion d’une entrevue pour Télépro, la comédienne a tenu à partager sa déception. « Je n’aurais pas quitté “Plus belle la vie” de mon plein gré (…). J’ai demandé un peu de répit, et on me l’a accordé. Mardi, on m’appelle pour me prévenir que je n’allais plus jamais revenir à Marseille. J’ai été très déçue de ne pas pouvoir dire au revoir à mes anciens collègues ».

La prédécesseure de Coralie Audret explique également : « J’ai ensuite découvert qu’on m’avait remplacée. Je n’arrive toujours pas à y croire. On me propose un scénario dans lequel je tombe amoureuse de mon beau-fils. Je trouve cela fascinant de développer le trouble amoureux d’un adolescent. Par contre, je refusais de jouer la nana qui se tape papa le matin et bébé le soir ». Espérons que cette séparation n’aura pas d’impacts négatifs du côté des audiences de France Télévisions