À la suite de la récente entrevue de Meghan Markle avec Oprah Winfrey, les médias anglais n’ont pas tardé à réagir. Au Royaume-Uni, les journaux dénoncent que la duchesse de Sussex a menti. Zoom sur ce scoop scandaleux !

Visiblement, la femme du prince Harry ne recule devant rien pour parvenir à ses fins. Une fois encore, elle n’en a fait qu’à sa tête. Ses propos lors de l’interview avec Oprah Winfrey ne risquent pas d’apaiser les tensions avec sa belle-famille…

Meghan Markle n’en est pas à son premier mensonge 

L’entrevue de Meghan Markle menée par Oprah Winfrey a encore fait couler beaucoup d’encre au sein de la presse britannique. Et pas que. En effet, cet interview a été très suivi et commenté à travers les quatre coins du globe. La duchesse de Sussex est souvent pointée du doigt, notamment pour avoir menti au sujet de son passeport. Selon la principale concernée, le document en question lui a été confisqué lorsqu’elle avait atterri à Buckingham Palace. Pourtant, la mère d’Archie a voyagé à maintes reprises dans plusieurs pays entre 2016 et 2020.

À part la reine Elizabeth II, tous les membres du clan royal doivent obligatoirement disposer d’un passeport pour pouvoir voyager à l’international. Selon le magazine « The Sun », le passeport de la mère de famille a été rangé à l’abri pour éviter qu’il ne finisse entre de mauvaises mains. Margaret Holder, écrivaine royale pour la monarchie souligne : « Bien évidemment, la famille royale souhaite conserver le passeport de Meghan en sécurité ».

Et de préciser : « Mais c’est impossible qu’elle ne l’ait pas emmené avec elle au cours de ses voyages personnels et privés ». Parmi eux, on peut citer son séjour baby shower à New York, le voyage qu’elle a réalisé avec des amis au Canada. Notons que l’ancienne actrice de 39 ans est également partie faire la fête à Amsterdam et réaliser un bond au lac de Côme avec George Clooney.

Que dit la presse britannique au sujet de cette affaire ?

À la suite de sa récente entrevue avec Oprah Winfrey, il semblerait que Meghan Markle ait encore mené tout le monde en bateau. En effet, la fille de Doria Ragland a précisé dans son discours que son fils n’avait pas eu droit au titre princier en raison de sa couleur de peau. Mais en réalité, le petit Archie ne pourra devenir prince que lorsque le Prince Charles accèdera à la couronne et lui confère le titre royal.

La reine Elizabeth II a légué ces titres aux enfants du couple Cambridge, car ils sont les enfants du futur roi. Ce qui n’est pas le cas d’Archie. Et décidément, ces règles sont fermes et indiscutables comme le souligne l’écrivain Hugo Vickers au Daily Mail. Toutefois, l’hebdomadaire Town & Country affirme qu’Archie aurait pu devenir le duc hérité du prince Harry. Pour l’heure, une chose est sûre : les tensions entre Meghan et sa belle-famille ne sont pas prêts d’apaiser à la suite de ces mensonges…