Dans l’un des derniers numéros d’Affaire conclue, Sophie Davant est tombée des nues devant une réaction étonnante de sa collègue. À savoir la commissaire-priseuse, Patricia Casini-Vitalis. On vous dit tout !

Bonne nouvelle pour cette vendeuse d’Affaire conclue ! La candidate en question est parvenue à vendre un magnifique buste estimé à 3000 euros, à 800 euros de plus ! Un article qui a particulièrement touché la commissaire-priseuse de l’émission, Patricia Casini-Vitalis. Émue, l’experte avait eu du mal à retenir ses larmes sur France 2. De quoi étonner Sophie Davant

« Là, j’en ai la chair de poule, car honnêtement c’est extraordinaire »

Très souvent dans le magazine d’enchères de France 2, les candidats se ramènent avec des objets qui ont un gros succès auprès des acheteurs. C’est notamment ce qui s’est passé cette semaine dans Affaire conclue. La participante en question a réussi un bel exploit puisqu’elle a vendu une figurine de Napoléon Bonaparte à 21 000 €. Une belle somme que lui a attribuée Caroline Margeridon à l’issue de la vente à l’encan. La vendeuse ne s’y attendait pas du tout, puisqu’elle pensait céder son objet à une cinquantaine d’euros.

Jeudi dernier, ce fut au tour de Valérie de proposer un article à l’équipe d’acheteurs de l’émission. La jeune Parisienne souhaitait se débarrasser d’un buste en marbre, qu’elle a déniché dans son nouveau garage après son emménagement. Sophie Davant, comme à son habitude, avait interrogé la candidate concernant la valeur qu’elle attendait de cet objet. L’experte du jour, Patricia Casini-Vitalis, n’a pas tardé à vanter le buste en question. Comme elle l’indique : « Là, j’en ai la chair de poule, car honnêtement c’est extraordinaire », avant de donner plus de précisions sur l’objet.

Patricia Casini-Vitalis craque dans Affaire conclue

Selon l’experte, ce joli buste aurait pu être exposé dans les plus beaux musées du monde. Cette dernière étant complètement en extase devant ce magnifique trésor antique. Un détail en particulier a créé l’hilarité. En effet, il semblerait que cette ballerine était un proche du père de Jean-Paul Belmondo. Face à tant de révélations et de curiosité sur son objet, la participante du jour, quant à elle, avait fait preuve d’indifférence.

C’est alors que l’ex-femme de Pierre Sled lâche, amusée : « Ce qui est drôle c’est de constater le contraste entre vous qui venez céder un objet qui n’a plus de valeur à vos yeux, et Patricia, qui a la chair de poule ». En effet, si la participante était ravie du prix d’estimation de l’objet, la commissaire priseuse, elle, avait encore du mal à se ressaisir à la suite de cette émouvante trouvaille.

Interloquée, la présentatrice de 57 ans a affirmé : « Lorsqu’on voit une experte dans cet état-là, elle en pleure, elle est carrément émue ». Dans la salle des enchères, le buste n’a pas provoqué un record de vente en raison de son état un peu trop sale. Quoi qu’il en soit, la vendeuse est repartie avec 3800 euros, de la part de Julien Cohen. Une vente qui, à coup sûr, restera à jamais gravée dans la mémoire de Patricia.