Sophie Davant est une mère de famille comblée. Maman de deux adorables enfants, l’animatrice vit plutôt très bien le fait d’être éloignée d’eux. En effet, elle ne voit Valentine et Nicolas que « le week-end ». Comme en témoignent ses récentes confidences…

Sophie Davant aime ses bouts de chou plus que tout ! Il s’agit de Valentine (25 ans) et Nicolas (27 ans). Malgré la séparation, la présentatrice de 57 ans vit bien le fait que ses deux enfants aient quitté le domicile familial. À l’occasion d’une entrevue pour Télé Star, l’animatrice d’« Affaire conclue » s’est livrée au sujet de ses rapports avec sa fille Valentine Sled. Cette dernière travaille actuellement en tant que journaliste gastronomique…

Une animatrice au parcours hors pair

Les fidèles téléspectateurs de France 2 connaissent parfaitement Sophie Davant. En effet, elle rejoint la chaîne du groupe France Télévisions en 1986, et accède au poste de pigiste sur FR3 pour le JT du soir. Avec son talent indéniable devant la caméra, Antenne 2 décide de lui confier la mission de Miss Météo. Sa carrière prend alors un envol considérable.

Elle devient co-animatrice dans « Aventures Voyages » avant d’assurer ses chroniques dans Télématin. Plus tard, elle sera nommée pour orchestrer Fort Boyard, C’est au programme ou encore Toute une histoire. En 2017, le public la retrouve pour la première fois en train de prendre les devants d’Affaire Conclue, dont la réputation actuelle n’est plus à débattre. Sur le plan personnel, elle a partagé sa vie avec le journaliste Pierre Sled, de 1991 à 2012. De cette ancienne union sont nés leurs deux enfants, Valentine et Nicolas.

« Le bonheur, c’est que je les vois revenir le week-end (…) »

Ces deux enfants ont bien grandi et sont devenus la fierté de leur mère. Dans le cadre d’une entrevue pour Télé Star, la mère de famille est revenue sur ses rapports avec ses deux bouts de chou, qui ne vivent plus dans le cocon familial. Une situation qui visiblement est loin d’être déchirante pour l’animatrice, contente de retrouver plus de sérénité chez elle. 

Comme le confie la principale concernée : « Le bonheur, c’est que je les vois revenir le week-end (…). On est hyper contents de se retrouver lorsqu’on choisit de se retrouver ». Bien qu’elle ne voit pas régulièrement Valentine, la présentatrice surveille de près la carrière de cette dernière qui travaille dans l’univers du journalisme gastronomique. À ce propos, elle a souligné : « Ma fille est douée pour le journalisme gastronomique, très naturelle, à l’aise. Et je trouve normal de la soutenir (…) ». Un bel exemple de la mère idéale !