Sylvie Vartan vient de faire des révélations bouleversantes concernant son fils, David Hallyday. Zoom sur cette déception relative à l’enfant qu’elle a eu avec le Taulier !

À l’occasion d’un portrait croisé avec sa fille Davina, Sylvie Vartan s’est laissée aller à la confidence concernant son rôle de maman. La chanteuse de 76 ans a avoué avoir quelques regrets au sujet de son fils aîné. À savoir, David Hallyday, l’enfant né de son ancienne union avec Johnny Hallyday.

« J’ai eu du mal à trouver ma place… »

Sylvie Vartan est une mère de famille épanouie. Les années qui ont suivi son idylle avec le Taulier, l’artiste d’origine bulgare a refait sa vie aux côtés du producteur américain, Tony Scotti. Un homme avec qui elle voulait fonder une famille. Comme elle l’a expliqué lors d’une entrevue pour Gala : « J’avais un projet en tête, et lorsque je me suis remariée, mon époux n’avait pas d’enfant. Ensemble, on voulait avoir un bébé ». En 1997, les deux amoureux décident d’adopter une petite fille de sept mois, en Bulgarie. Depuis, Davina fait le bonheur du couple.

Cette seconde maternité qui a eu lieu à ses 63 ans, l’interprète de « J’ai un problème » a voulu la vivre d’une autre manière. Comme elle le souligne : « J’ai été très présente pour Darina. Ces déménagements entre Los Angeles et Paris n’ont pas été faciles à vivre pour moi. Entre le fait de devoir quitter les amies, j’ai eu du mal à trouver ma place », précise l’artiste.

Sylvie Vartan partage son amertume

Contrairement à Davina, David Hallyday n’accompagnait pas sa mère lors de ses tournées. Une séparation que l’ex-compagne du défunt rocker regrette amèrement. Comme le raconte Sylvie Vartan : « À l’époque où j’ai eu David, j’étais jeune, je devais travailler dur (…). Je partais souvent en tournée et ma mère m’a énormément aidée, a-t-elle souligné avant d’avouer être passée à côté d’une période de son adolescence. “C’est pourquoi je me suis dit qu’avec ma fille, j’agirais autrement. Et c’est ce que j’ai fait” conclut la mère de famille. Quoi qu’il en soit, elle porte aujourd’hui la même affection pour ses deux tendres enfants.